Skip to content

Le pseudo-néologisme de Macron, « impuissanter », est vieux comme Salmon Macrin et comme les érotasmes à la demoiselle de Mâcon…

16 avril 2018

Publié le 16 avril 2018 par defensededavidhamilton

 

***

Macron, protecteur de l’Académie française, a employé le mot « impuissanter« .

Les gogos, les illettrés, les facilement impressionnables, les courtisans s’émerveillent. Les journalistes, caudataires du jupitérien (sic) monarque, se répandent en gloussements émerveillés.

Impuissanter! Quel art du néologisme! Quelle imagination!

Les incultes sont en extase: je dirais même plus, quelle « culture »…! Quelle spontanéité, aussi!

Soyons sérieux. A Olivier Mathieu, on ne raconte pas d’histoires. Personne ne me raconte d’histoires. Clair?

Ce mot n’a absolument rien d’extraordinaire.

  1. Il existe en italien.

Vu que je parle l’italien comme le français et que j’ai notamment publié  une dizaine de romans dans cette langue, on voudra bien me faire confiance: il existe en italien un verbe, « potenziare » ( http://www.treccani.it/vocabolario/potenziare/  ), qui a exactement le même sens qu’aurait « puissanter« .

Potenza, c’est la puissance (et impotenza, impuissance). Potenziare, c’est rendre puissant.

Donc « puissanter » n’a absolument rien d’exceptionnel.

2. Il a existé autrefois en français, ou certains poètes ont cherché à le faire exister.

Philibert Bugnyon (1530 – env. 1590), juriste et historien français, contemporain de Salmon Macrin ( 1490-1557 ), s’est essayé à la poésie et a  publié un seul ouvrage, les Erotasmes de Phidie et Gélasine (1557) et en l’honneur de Gélasine, demoi­selle de Mâcon.

« Salmon Macrin avait chanté sa Gélonis ; Pontus de Tyard, sa Pasithée ; Ronsard, sa Cassandre ; Joachim Du Bellay, son Olive ; Muret, sa Marguerite ; Des Autels, sa Sainte ; Baïf, sa Méline ; Maurice Scève, sa Délie ; Bugnyon, à leur exemple, dont il s’auto­rise, et voulant, comme eux, monter sa lyre sur le ton amoureux, chanta sa Géla­sine. Cette Gélasine était une Demoi­selle de Mâcon » (http://www.preambule.net/auteurs/bugnyon/bugnyon.html  )

Dans les Erotasmes, on trouve donc le verbe « impuissanter« .

Voyez:

https://books.google.fr/books?id=Oq_iWi5KPnUC&pg=PA237&lpg=PA237&dq=impuissanter+philiberti&source=bl&ots=s_7ieINP9a&sig=XojP4T2Yn2Pn_RUtviJN_HAGh5E&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjlvvLL1L7aAhVMtxQKHcGaAPYQ6AEwAHoECAAQMA#v=onepage&q=impuissanter%20philiberti&f=false

Bref, un quelconque crâne d’œuf a soufflé à Macron « impuissanter » qui date de 1557.

La France est en marche…

 

Publicités

From → divers

Commentaires fermés