Skip to content

Flamants, Rossignols et autres oiseaux féministes, vous faites pas de mouron, c’est le 8 mars, et bonne fête aux jeunes filles de David Hamilton!

8 mars 2018

 Publié le par

***

Le 8 mars est le 67e jour de l’année (dans le calendrier grégorien), et le 68e en cas d’année bissextile (on l’a échappé belle, le 69e jour c’est le lendemain, pas « d’outrage sexiste » donc dans le calendrier).

Dans le calendrier républicain français, c’était le jour du mouron.

« Mouron pour les p’tits oiseaux! » écrivait Zola dans le Ventre de Paris, en 1873.

Petits ou gros oiseaux, oiseaux de malheur ou pas, peu importe. L’expression « ne pas se faire de mouron » est née parce que le mouron est une plante herbacée annuelle (de la famille des Primulacées) qui contient de nombreuses graines toxiques.

Alors, en ce 8 mars, décrétée journée internationale des femmes par l’Internationale socialiste en 1910, puis en 1917 tant par les milieux féministe new-yorkais que moscovites (au fond, l’Internationale des femmes fut d’emblée américano-soviétique! le féminisme, précurseur de la globalisation!), puis re-décrétée en 1921 par Vladimir Ilitch Lénine journée des femmes, chose officialisée par les Nations Unies avec un rien de retard en 1977 (et par la France dès 1982)…

en ce 8 mars 2018   le blog « En défense de David Hamilton » souhaite pour sa part bonne fête à toutes les Jeunes filles de David Hamilton.

Merci encore pour tout, maître.

Publicités

From → divers

Commentaires fermés