Aller au contenu principal

Rap (ad libitum) du bla bla la fla fla (bitum ad libidinem)

11 février 2018
***

Saynète,

ou rap du bla bla bla la fla fla

en hommage à Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1692)

*

à M.M.

*

« Un doux silence, dans lequel on perçoit le clapotement de l’eau, le flafla mouillé du filet qu’on ramasse » (Goncourt).

*

« Le tambour sur lequel ma mère a battu des rrra et des fla, elle a essayé sur moi des roulées et des étoffes, elle m’a travaillé dans tous les sens, pincé, balafré, tamponné, bourré, souffleté, frotté, cardé et tanné » (Vallès).

*

« Ce fla! c’était le bruit de la pelletée de terre sur la boîte de bois blanc : fla! » (Goncourt).

*

« En voilà! En voilà, des ajustements! des flaflas! Comment! De la soie pour doublure, à deux francs! … (Flaubert, Madame Bovary)

*

« Plus de chichis! plus de flaflas! » (Céline, Voyage)

*

Des Yveteaux lui disoit que c’étoit une chose désagréable à l’oreille que ces trois syllabes: ma, la, pla, toutes de suite dans un vers :
« Enfin cette beauté m’a la place rendue. »
— Et vous, lui répondit-il, vous avez bien mis : pa ra bla la fla.
— Moi, reprit des Yveteaux, vous ne sauriez me le montrer.
— N’avez-vous pas mis, répliqua Malherbe :
« Comparable à la flamme ? »

Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1692)

*

Personnages: Vie, demi-vierge;

et M’dame, vierge à plein temps.

VIE:

  • Il tira un double coup, M’dame, de son instrument! Et ça râla! Ra ! Ra ! Et puis fla! fla! Ça fit « fla! fla! »

(On entend, dans les coulisses, un fla, double coup).

M’DAME:

  • De son instrument! De son instrument il tira un double coup? Tu morflas, Vie?

VIE:

  • Oui, M’dame, je morflai d’un double coup, qu’il tira! Qu’il tira de son instrument!

M’DAME:

  • Son instrument, au moins est-ce qu’il l’emmitoufla, Vie? Car de sa baguette, n’est-ce pas, il tira un double coup? Cela t’époustoufla, Vie? Cela t’érafla, Vie? Cela t’essouffla, Vie?

VIE:

  • Oui, de sa baguette, M’dame! Sur mon tambour! Cela me boursoufla (m’en souviens)!

(En coulisses: fla, double coup de baguettes frappé sur le tambour).

M’DAME:

  • Sur ton tambour! Sur ton tambour! Est-ce qu’il se camoufla, Vie? Est-ce qu’il te renifla, Vie?

(En coulisses, choeur gospel ad libitum:

renifla Vie!,

essouffla Vie!, etc)

VIE:

  • Oui, il se camoufla! Il commença faiblement par la main droite, M’dame! Oui il me renifla (m’en souviens)

(En coulisses, rap ad libitum:

reni-

fla

m’en,

camou-

fla

m’en

souviens)

M’DAME:

  • Par la main droite! Par la main droite! Et la gauche, fit-elle un ra ou un fla, Vie?

VIE:

  • Et en appuyant fortement de la main gauche! Mon tambour il gifla (m’en souviens)!

(En coulisses: fla, double coup de baguettes frappé sur le tambour, en commençant faiblement par la main droite et en appuyant fortement de la main gauche).

M’DAME:

  • Oh! Est-ce qu’il s’enfla ad libitum, Vie?

VIE (qui ne comprend pas « ad libitum », mais entend « ad libidinem »):

  • Oui, il s’enfla (m’en souviens) et il m’enfla (m’en souviens), et il me désenfla (m’en souviens)! Oui il me gonfla (m’en souviens), me dégonfla (m’en souviens), me surgonfla (m’en souviens), me regonfla (m’en souviens)! Oui, M’dame, je morflai d’un double coup, qu’il tira ad libidinem!

M’DAME:

  • Selon son bon plaisir pendant tout ça, il te persifla, Vie?

VIE:

  • Oui il me persifla (m’en souviens)!

M’DAME:

  • Et après tout ça ?

VIE:

  • Il ronfla (m’en souviens)!

M’DAME:

  • Et la mise il en fit quoi? Il la rafla, Vie?

VIE:

  • Oui il la rafla (m’en souviens)!

En coulisses, rap gospel ad libitum en français, latin et latin de cuisine)

Bla bla bla la fla fla

bitum ad libidinem,

Bla bla bla la fla fla!

Que de fla,

de flaflas, 

Bla bla la fla fla,

Vie,

Bla bla bla la fla fla!

Bla bla bla la fla fla!

Bla bla bla la fla fla!

Publicités

From → divers

Commentaires fermés