Skip to content

NOUVELLE MISE EN SOMMEIL DU BLOG

3 août 2017

Lorsque j’ai rouvert le présent blog en décembre 2016, c’était dans le but de diffuser des informations sur la mort de David Hamilton et, plus encore, de dénoncer ses minables accusateurs publics ou justiciers anonymes. Enfin, de défendre post mortem son honneur, son talent, sa mémoire.

C’est alors… c’est ainsi que, sang chaud, Sancho Pança pensa à remettre à l’heure les pendules, aux aiguilles affolées, des dites « actualité » et « opinion publique », à l’aune de quelques vérités premières ou du simple bon sens.

Ceci en relation directe avec le blog En Défense de David Hamilton :

https://defensededavidhamiltonblog.wordpress.com/

À ce jour, soit huit mois après — la publication de plus d’un article sur l’Affaire Flament-Ardisson, l’édition de deux brochures et d’un livre en relation directe avec ce pitoyable et aberrant « fait-divers » étant passées par là — je pense qu’il est temps, du moins pour mon cas, de remettre mon blog Lequichotte en sommeil.

Plus ou moins achevés, j’ai des ouvrages qui, pour certains depuis si longtemps et pour d’autres de moins en moins patiemment, attendent leur publication.

Mais ça sera sans oublier David Hamilton et le « cas d’école » du lynchage médiatico-politique de l’un des plus grands photographes de notre temps, malgré son temps, et au final contre son temps.

Notre temps, sinistre époque, lamentable décrépitude. Monde à l’envers.

Et c’est ainsi que pour clore tout à fait — autre aspect encore des travers de la « modernité » et du « progressisme » dudit « monde contemporain » — je voudrais dire que je ne félicite pas certaines personnes qui tout en dénonçant la dictature médiatique, la propagande médiatique, la bassesse des médiocrates, n’ont pas daigné simplement accuser réception des ouvrages ci-dessus évoqués et à eux envoyés.

Mais on comprend mieux quand on constate que, depuis, certaines ou certains, sur le modèle du « contestataire officiel » Onfray ou du « rebelle petit-blanc » Zemmour, finissent par se fourvoyer au cœur même de la décadence et des ordures, en compagnie d’engeances médiatiques putrides.

Publicités

From → divers

Commentaires fermés