Skip to content

SUR LE BLOG EN DÉFENSE DE DAVID HAMILTON

8 avril 2017

Faut-il remonter à Manuel Valls pour comprendre QUI est responsable de NE PAS avoir protégé David Hamilton?

Publié le 8 avril 2017 par defensededavidhamilton

Le 25 novembre 2016, jour qui serait celui du décès du photographe d’origine britannique David Hamilton, le premier ministre en France était Manuel Valls, homme d’Etat d’origine espagnole, précédemment Ministre de l’Intérieur (16/05/2012 au 31/03/2014).

L’article art. 223-6 du code pénal (art. 63-1 de l’ancien code pénal) dit:

Art. 223-6
Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l’intégrité corporelle de la personne s’abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.
Sera puni des mêmes peines quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

Lorsque David Hamilton (fin octobre 2016) fat part de ses craintes pour sa vie, est-ce que les forces de l’ordre ne pouvaient et ne devaient pas, par leur action immédiate, et si elles avaient reçu des ordres immédiats de leur hiérarchie, porter assistance à David Hamilton?

L’article 121-310 du Code pénal prévoit qu’il y a délit en cas de « manquement à une obligation de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, s’il est établi que l’auteur des faits n’a pas accompli les diligences normales compte tenu, le cas échéant, de la nature de ses missions ou de ses fonctions, de ses compétences ainsi que du pouvoir et des moyens dont il disposait. »

Si la sécurité des citoyens est le premier devoir qui s’impose au gouvernement (on parle tant de protéger les citoyens contre le terrorisme, par exemple, comme le démontrent les défilés de soldats du « plan Vigie Pirate »), et si l’on veut bien se souvenir que la Déclaration des Droits de l’Homme est aussi celle du Citoyen, alors David Hamilton était un citoyen et…

Déclaration des Droits de « l’Homme ».

Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi.

Article 12

Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

*

Devoirs Généraux des fonctionnaires de la Police Nationale.

Article 8

Le fonctionnaire de la Police nationale est tenu, même lorsqu’il n’est pas en service, d’intervenir de sa propre initiative pour porter assistance à toute personne en danger, pour prévenir ou réprimer tout acte de nature à troubler l’ordre public et protéger l’individu et la collectivité contre les atteintes aux personnes et aux biens.

*

Or on lisait ceci, le 27 octobre 2016, un mois avant la mort de David Hamilton.

http://www.sudinfo.be/1704799/article/2016-10-26/david-hamilton-a-ete-marie-une-seule-fois-a-une-belge

Faites comme moi, faites des captures d’écran de cet article !

Une agence d’information d’un pays voisin et francophone notait que David Hamilton et / ou ses proches avaient peur que le photographe ne finisse comme John Lennon, qu’il n’avait pas d’enfants et qu’il avait 83 ans, et que le même Hamilton ne voulait pas qu’on dise où il habitait. Il avait donc peur.

Un homme qui a l’intention de se « suicider » demande-t-il à ce qu’on tienne secret son domicile? Evoque-t-il le meurtre de John Lennon?

Cet article a-t-il pu échapper à la supervision de la part de services de la police? Comment se fait-il qu’aucun journal, absolument aucun, n’ait repris ces informations?

Comment explique-t-on que les journaux aient vu un « aveu » dans le suicide de David Hamilton, après avoir passé sous silence qu’il ne voulait pas finir comme John Lennon?

Qu’a fait la police, et qu’a fait le premier ministre Valls?

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.