Skip to content

Note à propos des jeunes années de David Hamilton

1 avril 2017

Se trouve aussi sur LE BLOG EN DÉFENSE DE DAVID HAMILTON
https://defensededavidhamiltonblog.wordpress.com/2017/03/31/note-a-propos-des-jeunes-annees-de-david-hamilton-par-jean-pierre-fleury/

Léonard David Hamilton est donc né le 15 avril 1933 à Islington (comme vient de l’écrire le blog « En défense de David Hamilton »), alors que Wikipédia parle de « Londres ». Islington est un « borough », un quartier ou si l’on préfère un arrondissement du centre de Londres. Sa naissance y a été enregistrée. Les buroughs comme les arrondissements de Paris ont leurs propres registres d’état-civil. Certains, je ne sais sur quelle information, ont écrit qu’il était né de père inconnu. Or, son père était un certain Archibald Hamilton. Hamilton est un patronyme d’origine écossaise. Par ailleurs, on sait que cet Archibald serait mort quelques mois après la naissance de son fils, donc vers la fin de l’année 1933. Pour l’instant nos recherches ne sont pas allées plus loin.

Sa mère était (toujours selon le blog « En défense de David Hamilton ») Louise Rose Léat. Certes, il existe sur les registres d’état-civil britanniques ou nord-américains des Louise Leat (sans accent, bien évidemment), mais ces deux prénoms de forme française apparente laissent à penser que la mère de David Hamilton eût pu être originaire d’un pays francophone. De France, pourquoi pas. Léat, Leat, Leatte sont des noms de famille attestés en France. Le berceau du nom de famille Léat semble ce situer dans le département de la Marne, et Léat est surtout attesté dans le Nord du pays.

Aujourd’hui, nous nous intéresserons à certains faits liés à la naissance où à la jeunesse de David Hamilton. Nous en laisserons la conclusion aux lecteurs.

David Hamilton a dit qu’il venait d’une famille totalement étrangère au monde des arts, et que pendant sa jeunesse (prime jeunesse?) il ne connaissait pas grand-chose de ces derniers, en particulier dans les domaines de la peinture et de la photographie.

Il a également dit qu’il avait vécu à Walworth au sud de Londres, sauf erreur quartier très populaire. Ce qui serait en accord avec le fait que sa famille était apparemment peu cultivée et sans doute peu fortunée.

En tout cas David Hamilton est né à Islington, l’un des quartiers les plus huppés de Londres et actuellement des plus riches de toute l’Angleterre. Or, à son époque, on naissait essentiellement à domicile.

Il a également dit qu’il avait été élevé (pendant la seconde guerre mondiale et un peu après) dans une famille de lords. Ce qui se percevait dans ses manières, que l’on peut qualifier d’aristocratiques.

On sait également qu’il a eu une ou des demi-sœurs, mais qui étaient probablement beaucoup plus jeunes que lui. Ces dernières sont peut-être nées lorsque lui-même fut pris en charge par cette famille de lords, quand sa mère décida comme on dit de refaire sa vie. Je ne connais aucun propos de David Hamilton évoquant son beau-père.

Maintenant, j’ajouterai deux éléments. Personnellement, dès la première fois que j’ai vu le visage de David, je me suis dit : « il n’a pas une tête d’anglais » » du moins comme on se la représente couramment ; je lui ai trouvé un air méridional, un aspect méditerranéen.  Dans un article signé du photographe Jack Garofalo, un vieux de la vieille de Paris Match, celui-ci évoquait « David, qui bien qu’anglais, a le physique d’un pâtre macédonien » (in Paris Match n° 1427 du 2 octobre 1976).

David Hamilton est né un 15 avril comme Leonardo da Vinci. Qui a eu l’idée de lui donner « Leonard » comme premier prénom ? Ses parents pas ou peu cultivés, ou une autre personne plus au fait des arts ?

En complément à cette question, j’aimerais comprendre pourquoi, alors qu’il avait pris la voie des arts, il a abandonné son premier prénom ? Par souci d’humilité ? Ou quoi ? À cause d’homonymies ? Il semble pourtant qu’il n’y ait eu aucun Leonard Hamilton ayant quelque célébrité dans le domaine des arts avant lui, pas plus que de David d’ailleurs.

A quoi tenait son caractère solitaire et hors de la réalité banale ? Et pourquoi tenait-il mordicus à ne pas avoir de descendance ?

Une partie de nos questions auront une réponse, j’espère, lorsque nous aurons réussi à nous procurer une copie de son acte de naissance.

Publicités

From → divers

Commentaires fermés