Skip to content

PUB. POUR LE DÉCONNEX

6 mars 2017

Tout fout le camp… Ma’ame Michu…

Je crois l’avoir déjà évoqué, mais il peut être bon de se répéter, L’Immonde journal de référence dans les domaines de la propagande, du parti pris éhonté, de la déformation, de la manipulation et du silence quand ça le gratte, ou pour le dire autrement : de l’impérialisme, de la grande finance internationale et du mondialisme beau-beauf ultra-libéralo-libertin (ainsi que de la grammaire approximative), qui au train où il va devrait fermer boutique dans peu d’années — et je ne m’en plaindrai pas, j’ai arrêté de l’acheter définitivement et irrévocablement au moment de la Guerre du Golfe et ne le consulte encore que de temps à autre, gratos et à dose homéopathique, comme tout le reste de ladite grande presse (moribonde) — a lancé il y a quelque temps un outil électronique et internétal magique d’un ridicule indépassable :

LE DÉCONNEX, tenu par toute une équipe de DÉCONNEURS qui expliquent à la populace non payante et à ce qui reste de ses propres lecteurs masochistes et payants, où se trouve le bon grain de l’ivraie, et passent à la moulinette, malheureusement pas celle de l’impertinence de feu Jean-Christophe dont je salue l’esprit ici, mais celle de plus en plus grippée dudit politiquement correct, »anti-complotiste », « anti-populiste », « antifasciste », « antiraciste », « anti-nauséabond », « anti-abject », « anti-russe » et autres « gnagna » … autrement dit, celle de l’idéologie (de moins en moins) dominante, les media concurrents, et tout particulièrement les media « non estampillés », ni subventionnés (suspects privilégiés par la police de la Pensée). Et classent les déviants et autres mauvais dissidents (« fachosphère », etc.), non sans parfois reprendre leurs informations (exclusives et hors AFP) sans jamais les citer.

C’est ici, c’est risible et grotesque, enfantin et naïf ; et je crois bien, je le souhaite, désespéré…

http://www.lemonde.fr/verification/

Petite remarque : eux-mêmes ne se vérifient jamais et sont parfaits.

Comme « i’s » disent : VENONS-EN AUX FAITS. Mais je crois que pour eux, ils en sont déjà aux faits bien faits, je veux dire : plus que coulants, dégoulinants, immangeables et quasi pourris, d’un gros fromage qui leur échappe de plus en plus chaque jour.

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.