Skip to content

DAVID HAMILTON : SUICIDE OU ASSASSINAT ? QUAND AURONS-NOUS LES CONCLUSIONS JUDICIAIRES ? QUE FONT LES MEDIA POURTANT SUBVENTIONNÉS PAR NOS IMPÔTS POUR ASSURER UN SERVICE PUBLIC D’INFORMATION ?

23 décembre 2016

Reprise de deux articles du blog EN DÉFENSE DE DAVID HAMILTON (blog qui, je me répète, n’est pas de moi).

Pourquoi remettre ces deux articles ? Parce qu’on attend encore des conclusions sur le sujet. Lorsqu’il s’agit de fouiller dans les poubelles, les media d’un seul chœur pipole égrainent leurs rengaines ridicules et abjectes ; mais quand il s’agit de dire la réalité des choses, ils se taisent également tous en chœur. Spontanément ? ou juste un peu incités, discrètement « conseillés », encouragés ?

Ce concert du silence, ce silence concerté et déconcertant est éloquent… Non?

Mais surtout que cache-t-il ?

Mystère et boule de gomme !!!

 I —

https://defensededavidhamiltonblog.wordpress.com/2016/12/02/la-mort-de-david-hamilton-une-enquete-tres-mal-faite-pour-quelles-raisons/

 

La mort de David Hamilton: une enquête très mal faite. Pour quelles raisons?

Publié le 2 décembre 2016 par defensededavidhamilton

Une enquête mal faite.

https://blogs.mediapart.fr/jacques-delivre/blog/301116/la-mort-du-photographe-david-hamilton-0

Question 1.

Dans le Parisien, on a lu : « L’un de ses très rares proches, qui lui avait parlé brièvement en fin d’après-midi au téléphone, quelques heures avant sa mort, confie qu’il ne sortait presque plus de chez lui ».

Fort bien. Si j’étais policier, je me poserais donc la question de savoir pourquoi la porte de David Hamilton était « ouverte », le soir de son suicide présumé. Il avait « fort peu de proches », il ne pouvait donc pas attendre beaucoup de monde. Je me demanderais par qui elle a été ouverte. Elle ne peut avoir ouverte que par David Hamilton, de l’intérieur. Ou par quelqu’un qui est sorti de l’appartement. Qui? Ou alors, elle a été ouverte de l’extérieur, par exemple par sa « femme de ménage ». Quels étaient les horaires habituels de cette femme de ménage (si David Hamilton avait une femme de ménage)? A-t-elle été entendue? Qu’a-t-elle dit?

Question 2.

Le corps de David Hamilton a-t-il été trouvé par « un voisin policier » ou par sa « femme de ménage », ou par qui encore?

Question 3.

A une semaine de sa mort, on n’a aucune nouvelle d’obsèques. Pourquoi? De par la volonté de sa famille, c’est-à-dire de son ex-épouse? Ou parce que le cadavre n’a pas encore révélé tous ses secrets? L’inhumation a-t-elle déjà eu lieu? En Belgique? Le cadavre a-t-il été brûlé par crémation?

Question 4.

Y aura-t-il une conférence de presse pour répondre à ces questions, et à d’autres?

Question 5.

Des films que l’on trouve, sur Internet et sur You Tube, montrent l’arrivée de policiers au domicile parisien de David Hamilton, ou son corps qui est emporté par une civière. Est-ce que la police scientifique a fait des photographies et des prélèvements, ou alors est-ce que, finalement, le « suicide » de David Hamilton n’a pas été traité à la légère et « n’arrange » pas beaucoup de monde?

Question 6.

Quatre hypothèses. Suicide, suicide provoqué, meurtre, crise cardiaque? Le saura-t-on jamais?

Question 7.

Dans l’atmosphère de haine et de chasse aux sorcières qui a caractérisé les derniers jours du vieil homme, ne peut-on imaginer que David Hamilton ait été assassiné par quelqu’un qui – sans même vraiment savoir pourquoi – le haïssait?

Peut-on exclure le crime crapuleux? Le crime lié à un cambriolage?

Le suicide provoqué?

Le suicide camouflé?

Question 8. Un artiste poussé au suicide?

http://www.bvoltaire.fr/nicolaskirkitadze/david-hamilton-un-artiste-pousse-au-suicide,296405

Question 9.

La question 9, plus qu’une question, est une affirmation. Où sont les amis de David Hamilton? Voilà un homme qui a lancé Bernard Giraudeau et Emmanuelle Béart, pour ne parler que d’eux. Voilà un homme dont le film, Bilitis, a eu un César (meilleure musique, Francis Lai). Voilà un homme qu’appréciait Alain Robbe-Grillet. Voilà un homme qui avait pour amis bien des écrivains et des gens du spectacle. Or, on n’entend aucun de ses anciens amis, aucun de ses anciens acteurs, aucun de ses anciens producteurs de films. Assourdissant, de même, le silence de ses éditeurs. Quant à Catherine Breillat, scénariste de « Bilitis », elle déclare (maintenant que David Hamilton est mort) que c’était « un très mauvais film ». Quand des gens « témoignent » pour lui, c’est anonymement ou sous pseudonyme.

Question 10.

Qui est son « agent » et où est-il? Où était-il le jour du drame? Comment explique-t-on qu’il n’ait fait aucune déclaration, à ce que l’on sache?

Question 11.

Quelles sont les raisons de la mort de David Hamilton? Est-ce que la presse prend les gens pour des crétins en leur disant qu’il est mort d’arrêt cardiaque? En effet, TOUT LE MONDE meurt, à la fin, « d’arrêt cardiaque ». A quoi était dû cet arrêt cardiaque? A l’ingestion de médicaments, oui ou non? Au sac de plastique? A autre chose? Ce sac, est-on certain que ce soit Hamilton qui se l’était mis sur la tête? Y avait-il des traces de lutte dans l’appartement? Des indices susceptibles de démentir la thèse du suicide? Ces indices, les a-t-on seulement cherchés? Les images filmées ce soir-là par les caméras de surveillance de la rue, et des magasins voisins, ont-elles été examinées? Sait-on qui est entré, et quand, dans cet immeuble?

Sans réponses à ces questions, on a affaire à une enquête mal faite, ou pas faite. Je n’exclus pas d’y consacrer, dans l’avenir, une enquête et un livre.

 

II — et ceci:

https://defensededavidhamiltonblog.wordpress.com/2016/12/13/je-pose-la-question-david-hamilton-a-t-il-ete-assassine-2/

Je pose la question : David Hamilton a-t-il été assassiné?

Publié le 13 décembre 2016 par defensededavidhamilton

http://www.gettyimages.fr/detail/vidéo/british-fashion-photographer-david-hamilton-83-was-film-dactualité/626213050

Il y a quelque chose de très étrange dans la mort de David Hamilton. Evidemment, personne ne s’en aperçoit ou ne semble s’en apercevoir. Il est exact que plus les choses sont fausses, et mieux elles passent, dans la société contemporaine. La chose est liée à l’inintelligence et à l’absence de curiosité ambiantes.

Et vous, y avez-vous pensé? Moi, oui.

Un mystère. Aucun avocat ne semble prendre la défense de David Hamilton. Aucun avocat ne semble défendre les intérêts de David Hamilton. Aucun avocat ne semble proposer des initiatives pour défendre sa mémoire ou entamer des procédures judiciaires. Il n’existe donc par exemple aucune Fondation Hamilton juridiquement autorisée à défendre sa mémoire ou à attaquer en diffamation ceux qui l’insultent après sa mort? Il faut donc vraiment croire que Hamilton n’avait plus d’argent!

Un mystère. Personne n’indique où et quand sera inhumé David Hamilton. Pourquoi?

Un mystère. David Hamilton se serait donc suicidé. On sait (on croit savoir, par la presse) qu’il a reçu la visite de l’un de des proches « vers 18 ou 19 heures ». On ne connaît pas (en tout cas dans la presse) l’identité de ce proche.

On sait (on croit savoir) qu’il a été retrouvé par un de ses voisins – un « policier » – et que la porte de l’appartement était ouverte. Hamilton était à terre, avec un sac de plastique sur la tête.

Donc, à moi, il me semble légitime de poser quelques questions. Qui a ouvert cette porte? Le visiteur de « 18 ou 19 heures » a-t-il laissé la porte ouverte en s’en allant? On suppose que la police lui a posé la question?

Y a-t-il eu d’autres visites ensuite? De qui?

A-t-on relevé les empreintes sur la porte?

Ou doit-on imaginer que Hamilton, décidé à se suicider d’une façon atroce (asphyxie), s’est levé pour ouvrir la porte avant de se suicider? Il ne s’est quand même pas levé pour ouvrir la porte avant d’aller se recoucher par terre?

Ne voit-on pas qu’il y a ici maintes incohérences?

Selon la presse (Gala, Closer…), selon certaines souces il avait bu de l’alcool, selon d’autres il y avait des médicaments près de lui, selon d’autres non.

La présence de médicaments ne signifie rien et, dans le cas d’un meurtre, il pourrait même s’agir d’une mise en scène!

Comment et pourquoi l’Etat n’organise-t-il aucune conférence de presse pour donner une version officielle?

Pourquoi le public ne doit-il (croire) savoir les choses qu’à travers les journaux (parle-moi de leur fiabilité!) Closer ou Gala?

Qu’est-ce qui peut empêcher quelqu’un de penser que David Hamilton a été tué?

Comment explique-t-on qu’un homme qui, peu de jours avant, disait qu’il allait porter plainte, n’ait pas laissé au moins une lettre expliquant son geste, ou un mémoire en défense chez un avocat?

Un mystère. Hamilton n’ayant pas d’enfants, qui va hériter? L’Etat, probablement. Et ses collections de photos? L’Etat, justement, a-t-il fait protéger son appartement de Paris et sa maison de Ramatuelle? N’est-il pas possible de supposer que des gens, qui ont ou ont sans doute fait faire des doubles de clé, vont aller se servir dans ses collections de photos? On peut imaginer que les collections de Hamilton intéressent beaucoup de gens, collectionneurs, photographes, curieux, marchands, etc, etc. A quand l’annonce d’un cambriolage?

Dans « Le Monde », on a lu:
« Peu après 23 h 15, un périmètre de sécurité était mis en place par les forces de police a proximité de son appartement du boulevard Montparnasse (6e arrondissement) ».
http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2016/11/25/le-photographe-britannique-david-hamilton-retrouve-mort-a-son-domicile-parisien_5038414_3382.html#vL8l5W7ZWFbWZE5x.99

Pourquoi un périmètre de sécurité? Pour éloigner les badauds? Fort bien. Ou pour d’autres raisons encore? Et a-t-on songé à continuer à protéger l’appartement parisien et la maison de Ramatuelle, ou bien va-t-on apprendre avec « surprise », dans quelque temps, que les lieux ont été visités?…

Mystère.

Dans beaucoup de journaux, on lit (cherchez sur Internet).

La piste du suicide était «privilégiée» samedi par les enquêteurs français, après la découverte à son domicile parisien du corps sans vie du photographe britannique David Hamilton, récemment accusé de viols ou d’agressions sexuelles par plusieurs femmes.
«Aucun élément à ce stade ne nous oriente vers autre chose qu’un suicide. Il a été retrouvé mort à son domicile un sac sur la tête», a précisé une source proche de l’enquête à l’AFP.

Pourquoi le préciser? Il y avait un doute à ce sujet?…

Aucun élément « à ce stade » ne nous oriente vers autre chose qu’un suicide: et à un autre stade?

Aucun élément à ce stade ne nous oriente vers autre chose qu’un suicide. Il a été retrouvé mort à son domicile un sac sur la tête.

Pardon, M’sieur, excusez-moi, mais on retrouve un homme avec un sac sur la tête et la porte ouverte, aucune lettre d’explication, et… « aucun élément à ce stade ne nous oriente vers autre chose qu’un suicide »?…

« Privilégier », c’est « donner une valeur particulière à une chose » par rapport à une autre. Si on « privilégie » la thèse du suicide, c’est qu’on la privilégie par rapport au meurtre.

Qu’est-ce qui laissait penser à un meurtre?

Si la thèse du suicide était « privilégiée » et donc si une autre thèse était envisageable, est-ce que dans ce cas la procédure de prise en charge du cadavre était normale, classique, légale? Je pose la question et j’y reviendrai.

Qu’est-ce qui, aujourd’hui, permet d’exclure le meurtre?

Publicités

From → divers

Commentaires fermés