Skip to content

Sébastien Guillet : une oeuvre qui sent bon la mer, le grand large, le sable.

3 mars 2016

« Vivrécrire » est sur la Toile. C’est un laboratoire littéraire à ciel ouvert, fondé en 2015 par Sébastien Guillet, écrivain, vidéaste et photographe.

Je vous conseille de le visiter.

Cela me touche, parce que Sébastien Guillet rend hommage – en vingt-cinq chapitres – à l’un de ses amis mort.

Ecoutons-le : « René Le Verge est un retraité bien connu de son village breton. Il virevolte, excelle dans les blagues grivoises et enquille les ballons de rouge au(x) bistrot(s). Il peint, sculpte et assemble notamment le bois flotté sans interruption. D’où tient-il son énergie? Qui le lui a jamais demandé? Et pourtant, que de maîtres spirituels ont guidé son chemin »…

Sébastien Guillet promet un récit « biographique et initiatique » et, en effet, il tient toutes ses promesses.

La table des matières se trouve ici :
http://noosphere.vivrecrire.com/table-des-matieres/

C’est un livre pétri de religions orientales et de paganisme.

C’est un livre populaire et savant, un livre qui a toutes les vertus de la naïveté, de la simplicité, de la sincérité des choses.

C’est une oeuvre qui sent bon la mer, le grand large, le sable et qui me fait penser, de la sorte, au très beau film de Jacques Rozier, « Du côté d’Ourouët ».

J’engage de tout cœur tous mes lecteurs et mes amis à le lire.

Pour contacter l’auteur :
http://noosphere.vivrecrire.com/auteur/

Olivier Mathieu.

Publicités

From → divers

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s