Skip to content

Académie française (3 mars 2016) : étranges moeurs journalistiques

2 mars 2016

PREMIER POINT.

Demain (3 mars 2016), à l’Académie, il y a plusieurs candidats mais les journalistes continuent à désigner Olivier Mathieu comme « négationniste ». Pourtant, quand ils parlent des autres candidats, de TOUS les autres candidats, ils les désignent par leur profession (Edouardo le « chanteur ») ou leur occupation (Valentin Ogier le « lycéen », Eric Dubois le « poète »). Vraiment, c’est curieux. Olivier Mathieu, qui a une bibliographie fort impressionnante, n’est en revanche presque jamais désigné comme « écrivain ». Il est le SEUL candidat dont les journalistes indiquent, je ne dirai même pas les opinions sur un sujet, mais les opinions par eux présumées, parce qu’ils se basent sur des faits qui datent d’il y a vingt-cinq ans. Pourtant, n’importe qui, possédant un cerveau en état de fonctionnement, peut aisément contrôler qu’Olivier Mathieu est écrivain et qu’en outre, parmi tous ses livres, il n’y a pas un seul « essai révisionniste ». N’importe, les journalistes continuent inlassablement à se livrer à son égard à une véritable discrimination et à le définir exclusivement comme « essayiste révisionniste »…

DEUXIÈME POINT.

Frédéric Mitterrand a retiré depuis longtemps sa candidature. Mais le JDD (consulté par moi, aujourd’hui) continue à le déclarer candidat… Le même JDD qui continue de présenter Olivier Mathieu comme « essayiste négationniste »…Voilà certes une drôle de conception du journalisme. D’une part, au JDD, on se livre à une discrimination et l’on prétend donc savoir ce que pense l’un des candidats (Olivier Mathieu), mais toujours au JDD on ignore que Frédéric Mitterrand a retiré sa candidature : http://www.lejdd.fr/Culture/Pourquoi-les-academiciens-redoutent-leur-entree-a-l-Academie-francaise-774563

TROISIÈME POINT.

Olivier Mathieu vient de publier un livre, consacré justement à une récente élection à l’Académie. Que fait la presse qui en a été pourtant largement informée ? Car pour l’heure, seul un blogueur français en a rendu compte : http://sebguillet.fr/2016/pamphlet-drole-devastateur/

QUATRIÈME POINT.

Lire ( http://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/TRIBUNE-Un-dilemme-pour-Immortels-choix-Mitterrand-A-Makine-celui-Richelieu-authentique-defenseur-langue-francaise-2016-02-12-1200739601 ) :
« A l’ultime question de Nathalie Levy « Sauf que vous n’êtes pas seul dans la course en face de lui, il y en a d’autres, non ? », il a répondu d’un rire méprisant « Non, pas si importants, je ne veux pas les insulter, ils se présentent depuis dix ans ! » en prétendant que les Immortels n’auraient pas d’autre choix, que « le choix de Mitterrand » était le seul possible du fait de son retrait ! Comment mieux ridiculiser l’Institution ? »

C’est très juste, ce qu’écrit là Monsieur Aaron Upinsky.

Au fait, Olivier Mathieu avait dit la même chose, sur ce point précis :

https://lequichotte.wordpress.com/2016/02/05/academie-francaise-frederic-mitterrand-ne-veut-pas-insulter-ses-adversaires-qui-ne-sont-pas-si-importants/

Publicités

From → divers

Commentaires fermés