Skip to content

Au sujet du livre d’Olivier Mathieu sur Alain Finkielkraut.

1 mars 2016

Il convient de rappeler que le livre d’Olivier Mathieu n’est nullement une « biographie » d’Alain Finkielkraut, puisqu’il est indiqué sur ce blog qu’il s’agit simplement d’articles de blog datant de 2014 et de 2016.
Par ailleurs, le raisonnement de beaucoup de journalistes et d’internautes se mord la queue. En effet, certains affirment qu’ils ne peuvent (ou ne veulent) pas parler du livre d’Olivier Mathieu parce que ce livre n’est pas bien diffusé.
Le problème, c’est qu’Olivier Mathieu a un tout petit éditeur. Mais si l’on ne peut parler que des livres qui ont une diffusion importante, donc des moyens économiques importants, alors on ne parle pas d’auteurs (et d’éditeurs) qui, pour ne pas être riches (ce qui n’est pas un délit), ont pourtant des choses à dire.
Tandis que Finkielkraut, lui, qui est au sommet de l’actuelle pyramide germanopratine, ne rencontre pas ces problèmes. Ancien militant maoïste, personne ne lui reproche d’avoir jadis soutenu le maoïsme. Ancien défenseur de Tony Duvert, personne ne lui reproche d’avoir eu les paroles qu’il a eues à l’égard d’un pédéraste notoire. Ancien réformé par simulation selon son ami Pascal Bruckner, personne (parmi ses amis, en tout cas) ne sourit quand Finkielkraut se pose en épigone de Charles Péguy…
En attendant, on verra si dans les prochains jours des journalistes, mais aussi des « blogueurs », parleront du livre d’Olivier Mathieu.
Avec toutes nos excuses – ironiques bien sûr – d’avoir une petite diffusion, et donc de ne pouvoir toucher que quelques rares lecteurs, amants de la littérature ou amis bibliophiles.

Publicités

From → divers

Commentaires fermés