Skip to content

Jésus, pardonne-lui, car il ne sait pas ce qu’il dit !

10 décembre 2015

Donc un crétin d’américain moyen, probablement mondialiste et communautariste « bronzé », vient de porter plainte contre le Metropolitan Museum of Art de New-York qui à son goût, qu’il considère être le seul légitime, exposerait quatre tableaux renaissants et baroque italiens dont les personnages et le Jésus seraient trop blancs ou trop blonds.
Les œuvres incriminées sont La Crucifixion de Francesco Granacci, Le Miracle des pains et des poissons du Tintoret, La Résurrection du Pérugin et La Sainte famille et les anges de Sebastiano Ricci. À une époque, faut-il le rappeler, où le christianisme était une « denrée » largement absente du continent africain, extrémité Est exceptée. Et tout l’Art qui va avec.

432-icone-pendenteArt éthiopien chrétien
Icône « Pendente » XVIIIe siècle (second style de Gondar)

Œuvres au caractère «aryen » selon ses propres termes, or le Christ possédait, je le cite des «cheveux noirs et laineux et une peau couleur de bronze». J’ajouterai : et qui nous dit que contrairement à l’imagerie courante, il n’était pas grand, mince, à longs cheveux, mais petit, gros et à crâne rasé ?
La « conception » anhistorique, agéographique, asociologique de l’Art du petit homme est aussi bête que celle de l’abruti qui est incapable de faire la différence entre l’art et la religion. Entre le message religieux et la qualité esthétique d’une œuvre. Ou qui n’aime pas l’orgue parce que c’est un instrument d’église. Et quand bien même, il est de très jolis Requiem ou Ave Maria chrétiens qui procurent de bonnes émotions. Et s’il fallait enlever tout ce qui depuis la nuit des temps est religieux de l’Art, ou du domaine du sacré, celui-ci serait plutôt riquiqui.
Est-il besoin de faire de longues phrases sur l’état de délabrement mental et de l’inculture géo-historique crasse de ce petit homme de rien de la sous-culture américaine, digne produit normé et de masse de son époque, personnage probablement sans aucun talent (il n’est malheureusement pas le seul) et qui je suppose, serait prêt à détruire ces tableaux du diable blanc s’il en avait le pouvoir, comme le premier des intolérants, ou comme le premier crétin brûleur d’archives, de bibliothèques ou de châteaux innocents, des prétendues révolutions des deux derniers siècles.
Cette représentation du Christ «a notamment entraîné chez le plaignant un sentiment de rejet et l’impression de ne pas être accepté dans la société», est-il écrit sur la plainte.
Le mignon est troublé et choqué, mais il n’est pas obligé de s’imposer les musées « de blancs », et il devrait savoir que les canons de l’Art (et de la beauté) appartiennent à ceux qui le pratique et le font vivre, pas à ceux qui le consomme (en l’occurrence comme objet de propagande pour le petit homme sus-dit). Je parle d’Art évidemment et non pas de gribouillis infâmes et autres graffitis de la décadence élevés au rang d’art moderne, modernisme, ou modernité… autant de mots méprisables qui sont une insulte à l’Art et à la Poésie.

africain-art-tribal

Statue Lobi, bien loin de tout lobby.
Art nègre, ou africain, comme on veut.

Moi, à sa place je me ferais tout petit. Et je me mettrais à peindre avec modestie des Jésus, Marie, Joseph tout noirs, à son goût. Ou je la fermerais. Je ne sais pas ce qu’en penseraient Senghor, Césaire, et plusieurs autres, de sa conception étriquée et imbécile de la bronzitude.
Il faut dire aussi que le droit américain est particulièrement taré : comment une telle plainte peut être recevable ?
Pour le consoler voici quelques vierges noires, des Marie qui doivent beaucoup aux cultes d’Isis et des eaux païens (on en a retrouvé aussi plusieurs autres, très « primitives », de bois noir ébène, parfois de pierre, couchées dans les marais ou près de fontaines). Comme quoi les blancs ne sont pas si racistes que ça. D’ailleurs, il ne faut pas être très raciste pour s’accommoder d’une religion néo-judaïque quand on est un goy.

LA-VIERGE-NOIRE-DE-ROCAMADOURVierge noire de Rocamadour

puy4548341-6812834… du Puy
(copie d’après un dessin original)

Czestochowska… de Czestochowska avec ses balafres occasionnées, dit-on par quelques huttérites ennemis de l’Art

viergenoiremonserrat… de Montserrat

Sans titreNotre Dame de Liesse

Publicités

From → divers

Commentaires fermés