Skip to content

ET TOUT LE BATACLAN -XXIII – Cherchez l’erreur… les erreurs.

24 novembre 2015

Voici un nouveau jeu des sept "z-erreurs".

Un certain Jawad Bendaoud, mais le nom importe peu, je suppose que c’est la même chose avec un Sébastien Martin, a été condamné en 2008 à huit ans de prison pour avoir tué à coups de hachoir un adolescent de 16 ans pour, je cite, "une obscure histoire de portable".

Première remarque : ça n’est pas cher payé pour une telle barbarie.

Il sort de prison en septembre 2013.

Seconde remarque : pour comportement exemplaire je suppose ? Il a donc purgé environ cinq ans de prison pour un tel meurtre quasi gratuit et barbare je répète.

Au jeu des comparaisons, on peut dire qu’il n’a pas passé plus de temps en prison que l’ancien instituteur pédéraste, puis adepte d’une dite école différente, Font (certes, lui aussi triste personnage, mais non meurtrier) suite à attouchements et relations sexuelles sur mineures de plus de quinze ans (une douzaine) sur lesquelles il avait autorité.

Notons en passant : Font a pris quand Cohn-Bendit n’a jamais rien pris et se pavane sans vergogne dans les media aux ordres.

Ni plus (mais ce qui n’est pas rien pour eux) que certains révisionnistes à travers le monde dont le seul crime est de contester sans violence les conclusions du tribunal militaire de Nuremberg.

Mais continuons sur le pedigree du charmant Jawad. Et recensons faits et remarques. Depuis 2010, il aurait cumulé treize condamnations pour des faits antérieurs à 2008, pour usage ou trafic, je ne sais, de stupéfiants, détention d’armes aggravée en réunion, faux et usage de faux, conduite en état d’ivresse et sous l’emprise de stupéfiants, violences conjugales, violences aggravées en réunion.

Entre temps, c’est-à-dire depuis sa sortie de prison (2013) il est à nouveau condamné, le 1er mars 2014, à six mois d’emprisonnement pour violence aggravée avec armes à Saint-Denis. En avril 2014, il est placé en détention (combien de jours, combien d’heures plutôt ?) pour détention de stupéfiants, appel anonyme, faux, et recel. Le 25 janvier 2015, il écope de 10 mois d’emprisonnement pour dégradation aggravée en réunion et détention d’armes aggravée en réunion à Aubervilliers. Enfin, en août 2015, il est condamné pour violences conjugales à une mesure alternative à la détention (sic !!!). Laquelle ? J’aimerais bien la connaître.

Un détail : 25 janvier + dix mois, cela fait normalement : sortie fin novembre. Or, pour clore le tout les dégénérés des media viennent de le faire "causer dans le poste de télé" où il apparaît nullement contrit et encore libre.

Ce n’est pas : que fait la police ? elle ne fait jamais que ce qu’on lui dit de faire ou de ne pas faire, mais où sont rendus, où en sont rendus la Justice, le Gouvernement, l’Assemblée nationale, cet hémicycle vide, etc. ? Existe-t-il encore quelque autorité morale en ce pays ?

Cet individu est l’un de ceux qui a hébergé les pauvres types de manipulés des récents attentats qui ne sont certainement pas au paradis d’Allah. Il est miséricordieux, certes, mais pas complètement maboule quand même. Il n’a pas envie d’être défendu par de tels tarés.

Pendant ce temps le citoyen ordinaire est à la merci d’une perquisition administrative à tout moment et au-dessus des lois, sans mandat, pour ne prendre que ce seul exemple. La censure déjà feutrée se renforce. Et l’on referme les frontières, enfin referme si l’on veut, non par mesure économique mais par simple mesure politico-totalitaire.

C’est l’unique capacité "sociale" des dits socialistes, avec faire des guerres et renforcer la répression du (sur le) peuple, depuis un siècle au moins. Comme la droite.

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.