Skip to content

Vendredi 13, "journée de la gentillesse" qui porta chance.

14 novembre 2015

Que dire face à la barbarie (une barbarie qui n’est malheureusement pas pire que celle de l’autre bord, bord qui n’est pas mon bord non plus, ni celui des populations anonymes prises en otages des deux côtés depuis tant d’années, au Proche Orient en particulier), face à la lâcheté intrinsèque et foncière, à la réelle folie meurtrière, à l’embrigadement insensé, à l’indigence intellectuelle extrême, à la misère morale, aux cases de vide de ces jeunes et pauvres types qui crèvent pour les beaux yeux… de qui donc au final ?

Genre d’individus que le gouvernement des tarés « socialistes », larbins à la solde de la Finance internationale, et sans aucune prestance, a longtemps encouragé et soutenu en Syrie, tout en appelant officiellement au meurtre du président élu syrien.

Pour le dire autrement, c’est le terrorisme privé interdit contre le terrorisme d’État légal qui exporte les guerres au profit de l’Empire.

Une fois encore la même question : à qui profite réellement le crime et qui manipule qui ? Et quel est le but ultime sinon le chaos ?

J’ai l’esprit mal fait, j’ai toujours en tête le Onze Septembre dont il s’avère pour tout être sensé qu’il relève d’un acte délibéré d’une partie de l’appareil d’État nord-américain, ou la vraie ou fausse mort rocambolesque de Bin Laden, ou encore bien plus près de nous dans l’espace et le temps, ce qui a précédé de peu de jours l’attentat contre Charlie (une « oeuvrette ciblée » comparée à ce qui vient de se passer) : la reconnaissance par l’Assemblée nationale française d’un État palestinien.

Il y a deux ou trois jours j’évoquais le délire du terroriste d’occupation en Palestine Netanyahu (triste occupation des hommes ! n’y aurait-il pas mieux ou plus humain à faire ?). Quelques jours avant j’ai parlé de l’avion russe abattu du côté du Sinaï ou encore de cet acharnement contre le sport russe. Ajoutons les revers tout récents des terroristes dit « islamistes » du côté de Daech, et la toute dernière tuerie au Liban.

J’y vois des faits concordants car ces sous-hommes réellement tarés qui viennent d’agir, et qui ne sont pas morts pour Allah, car Allah est miséricordieux*, ni pour leurs idées car ils n’en ont pas dans leur bouillie cérébrale, mais pour la chienlit internationale entre États, n’ont été que des pions intégralement manipulés.

Par qui (au singulier ou au pluriel) ? Question toujours, éternellement, en suspens.

Et puis, c’est la mort du côté des peuples. Mais jamais du côté de nos dirigeants fantoches. Seul fait tangible.

En attendant les fauteurs de guerre et de terrorisme permanents de l’impérialisme dorment tranquilles et sur leurs deux oreilles là-bas, bien loin du front !

Et la Le Pen, la pouffiasse arabophobe, sioniste et colonialiste, va encore s’en donner à cœur joie !

À l’heure de la société du spectacle achevée (ou achevé), à l’heure des media ivres de tels actes, tout événement de ce genre prend une ampleur extrême ; c’est en cela aussi que notre monde est totalitaire et désaxé, délirant.

C’est bien pourquoi il faut toujours se méfier à l’extrême de l’émotion à chaud. Et prendre du recul. Et bien réfléchir.

***

* Note du petit linguiste. il est encore ressorti dans les media le fait que certains des sous-hommes auraient crié: Allah Akbar ! Soit les témoins ignorants ont mal entendu ou ont cru entendre, soit les media incompétents se sont encore trompés, soit pire : les sous-hommes ne connaissent même pas la base de la langue arabe classique (comme ce fut le cas à Charlie). « Allah akbar » veut dire : Allah (est) grand. Point. Un simple constat, ou prétendu constat. « Allah est grand ! » au vocatif, ce qui s’imposerait (conditionnel) en la circonstance, se dit : Allahou akbar !

Mais d’ailleurs, que pourrait bien foutre Allah dans ce merdier ?!

Publicités

From → divers

Commentaires fermés