Skip to content

COMPTABILITÉ RUGBYSTIQUE

18 octobre 2015

Si on ramène le rugby au simple fait de marquer des essais (sans parler des points au pied), la France a pris hier soir face aux All Blacks (comme prévu et attendu depuis un bon bout de temps, ou plus exactement : au-delà même des prévisions les plus pessimistes), l’équivalent d’un 9 à 1 au football. Ce qui est encore pire que le fameux match Brésil-Allemagne de la dernière coupe du monde de football.

Je n’évoque pas ici les multiples raisons (parfaitement connues et dénoncées depuis des années, c’est ça le pire, par simple Populo lui-même) d’une telle déconfiture, d’un tel fiasco, et d’une telle honte (j’en reparlerai si j’ai le temps, ou si j’y pense) qui fait passer l’équipe de France de vice-championne du monde (match généreusement donné par l’arbitre Joubert aux kiwis chez eux) à une équipe encaissant plus de points lors de la présente coupe du Monde que toutes les autres qui viennent de rencontrer les All Blacks ;

Soit des scores de :

– 26 à 16 contre l’Argentine (6e au classement de l’IRB), équipe qu’autrefois, du temps de la Copa Latina, l’équipe de France battait généralement ; 10 points dans la musette ; 80.000 licenciés (chiffres de 2007) ;

– 43 à 10 contre la Géorgie (14e) ; 33 points ; 2.900 licenciés ;

– 47 à 9 contre le Tonga (13e) ; 38 points ; 10.000 licenciés ;

– 58 à 14 contre la Namibie (20e) ; 44 points ; 11.000 licenciés ;

– 62 à 13 contre les franchouillards (7e, il paraît) ; 49 points ; 262.000 licenciés pour 142.000 en Nouvelle-Zélande ! Et 716.000 en Angleterre stricto sensus.

Que dire : Sans doute que le rugby national, est à l’image, à l’avenant du reste du pays (et de l’Europe) qui part à vau-l’eau.

Comme écrit le site Sports.fr, qui annonce plus de 12 millions de téléspectateurs (estimés) devant le match hier soir, dans un article titré "Record d’audience pour la débâcle des Bleus" :

"En première mi-temps, au moment où les Bleus étaient encore dans le match, Médiamétrie a même enregistré un pic à 13,4 millions. Mais la tournure dramatique [sic] prise par les événements a visiblement poussé certains d’entre eux à zapper ou éteindre leur téléviseur. Malgré tout, ils étaient encore 3,8 millions à regarder Le mag de la Coupe du monde, diffusé juste après la déculottée. Largement plus que l’émission On n’est pas couché sur France 2."

Et Sports.fr d’ajouter tout de go :

"Pour la première chaîne, le succès est donc total. D’autant que selon le magazine Challenges, le spot de publicité s’est négocié jusqu’à 230.000 euros bruts, le prix maximum ayant été atteint entre les hymnes et le coup d’envoi."

Triste monde…

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.