Skip to content

2 septembre 2015

De réels déchets de l’humanité, incultes, fanatisés, dégénérés, partisans du néant et de la décadence mais techniquement équipés auraient détruit les ruines du temple de Baal de Palmyre. Un dieu mort ! Sans défense aucune.

Il y a peu d’années, c’étaient le sort réservé à de « mauvais » monuments musulmans à Tombouctou, et avant encore à un gigantesque Bouddha en Afghanistan.

Les premiers salopards sont ceux qui les arment et les financent et qui ont pour noms : empire américano-sioniste et féodalisme de la péninsule arabique qui marchent main dans la main.

La barbarie, la barbarie technologiste première est celle de l’empire. C’est elle qui organise cette chienlit de civilisation en déconfiture. Sa chute (et la nôtre peut-être aussi) n’en sera que plus cruelle. Et cela fait des années que cela dure.

À qui fera-t-on croire que l’ONU est impuissante à réduire au silence et désarmer une trentaine de milliers de tarés ?

Et ces pauvres types « de gauche » de France qui acquiescent en bons collabos à cette imposture, à cette honte humaine, et cette larve de Fabius qui réclame encore le départ d’Al-Assad !!!

Et ses tout aussi tarés que les islamistes qui se font ennemis de la Russie, et destructeurs de l’Europe quand la Grèce (autre symbole antique) est vendue à l’encan, que l’on nous impose des flots d’immigrants clandestins (conséquence de l’élimination de Kadhafi). Que l’on fait de nous des esclaves tous juste bons à se la fermer ou dont on passe outre l’opinion (cf. un certain référendum il y a une dizaine d’année).

Monde de destruction, de mort, de laideur. De crétinisme aux plus hauts lieux.

De barbarie et de totalitarisme, de décadence avant tout morale et humaniste, des deux bords, islamiste et impérial.

Publicités

From → divers

Commentaires fermés