Skip to content

Ciel mon mardi du 6 février 1990 : l’émission qui, de toute évidence, les a « marqués ».

28 août 2015

Comme le temps passe !… Certaines émissions de la télévision française, c’était déjà à la fin du siècle dernier, ont semble-t-il marqué le public voire ont fait date dans l’Histoire. Certaines sont restées gravées dans les mémoires (au moins dans les mémoires des journalistes qui les ont organisées) et comment ne pas citer, alors, l’émission du 6 février 1990 de «Ciel mon mardi»? C’est ce qu’ont dû se dire ceux qui ont décidé d’en rediffuser quelques extraits, mercredi 26 août 2015 à 20h55, sur TMC.

L’émission de TMC nous a fait ou refait voyager au cœur de l’Histoire télévisuelle.

On a donc retrouvé le passage d’Olivier Mathieu, le 6 février 1990, à « Ciel mon mardi », et donc la lâche agression d’un écrivain français qui faisait usage de sa liberté d’expression, sur le territoire français et sur le plateau d’une télévision où il avait été invité, agression accomplie par l’un des membres d’un commando paramilitaire…

Pourtant, dans les commentaires que fait aujourd’hui Dechavanne, pas l’ombre d’une excuse…

Drôles de mœurs…

Cela appelle au moins trois brèves remarques :

  1. Olivier Mathieu, il y a quelques années, avait prédit sous forme de boutade « que l’on se souviendrait de Christophe Dechavanne grâce à lui ». Peut-être n’a-t-il pas tort. En tout cas, il s’avère de plus en plus que l’émission qui les a marqués est bien celle-là. Le titre a été choisi par eux : « Ces émissions qui nous ont marqués ».

  2. Petit problème : à l’époque, en 1990, le CSA avait protesté auprès de Christophe Dechavanne. Ce dernier avait été réprimandé. On ne comprend donc pas forcément bien pourquoi des images de TF1 en 1990, qui avaient subi les foudres de la haute autorité du CSA, sont aujourd’hui rediffusées, en 2015, à une heure de grande écoute, par TMC (filiale de TF1). Qu’en pense le CSA ?

  3. On ne comprend pas forcément très bien non plus pourquoi et comment de telles images sont diffusées sans demander son avis, par exemple, à Olivier Mathieu ? Cette diffusion est-elle conforme au droit à l’image ?

Sauf erreur de notre part, 684 000 téléspectateurs ont regardé cette émission ( 3.3% du public présent devant son poste de télévision de 21h00 à 22h45), et il est à noter que plus d’un million de Français ont suivi le programme en fin de diffusion.

Au-delà de certaines séquences « inoubliables », se demande la presse dans de nombreux articles parus ces jours-ci, « pourquoi ces émissions sont-elles devenues cultes » ?

A chacun sa réponse…

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.