Skip to content

À propos de la dialectique en toc et tics, des pseudo-affranchis toc toc et sans éthique.

26 août 2015

Ce passage d’un auteur italien :

L’homo consumericus s’affirme libre par définition, mais derrière ces bonnes intentions, il s’abandonne volontiers au conformisme de la dualité entre bandes de studio télévisé. Sur le fond, conformiste et pragmatique de praxis profonde, il s’abandonne volontiers à la croyance que la complexité du réel peut vraiment s’aplanir dans la facile politique de la polémique et des groupes. Fasciste et anti-fasciste, démocratique et anti-démocratique, raciste et anti-raciste, populiste et réformiste, et de cette manière à l’infini. Une liberté qui aime se dépenser dans la guerre des gangs, au tambour battant des affirmations hétéro-dirigées et du conformisme généralisé.

Publicités

From → divers

Commentaires fermés