Skip to content

FRANCHOUILLARD

20 août 2015

Pauvre rugby français en déconfiture depuis au moins l’arrivée de Saint-André aux commandes.

Certes le problème est plus profond que la seule incompétence d’un sélectionneur : comme au foot il est celui du fric qui tue tout, et du poids des clubs (de certains gros clubs), d’un championnat professionnel et même (semi-)amateur gangrené par l’inflation de joueurs étrangers (qui a plus généralement changé fortement la composition sociale de ce sport) ; d’où un niveau (rugbystique et même neuronal) de plus en plus faible de l’équipe nationale. Et un jeu de plus en plus restrictif à l’opposé du "jeu français" des grands jours ("the french flair" en anglais, comme on disait autrefois). Malgré l’existence de centres de formations.

Et ceci même avec l’apport d’étrangers : la spécificité du rugby est qu’un joueur qui joue depuis au moins trois ans en France peut jouer dans l’équipe nationale… Mais on se doute aussi que ces joueurs ne seraient généralement que des seconds couteaux en leur propre pays.

Voici ici quelques "gros" du quinze de France, dont l’intello du pack Pascal Papé, grand spécialiste de la boîte à gifles, et sans doute à ce titre désigné comme capitaine pour le match de samedi prochain contre les anglais.

Jolie pub pour la France. Bidochon à l’étranger. Du côté d’Auckland, il y a peu d’années. 

https://www.youtube.com/watch?v=tfrQpwJcDb4

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.