Skip to content

70 ANS : TROIS CRIMES DE GUERRE (PARMI D’AUTRES) DES GRANDS "DÉMOCRATES" ANGLO-SAXONS

6 août 2015

«  L’usure est le cancer du monde… » écrivit, non sans justesse, Ezra Pound dans l’un de ses Cantos, lui qui aurait dû ajouter que l’autre chancre du monde est la folie meurtrière ou destructrice technologiste. Faiblesse d’un moderniste en art, curieux modernisme d’un traditionaliste d’ailleurs, du même genre que certains des hétéronymes de Pessoa. Mais, c’est un autre sujet.

Je ne crois nullement au hasard et j’affirme que cette double maladie (capitaliste) de l’esprit est à son zénith, ou plus exactement au plus profond des abysses de la sous-humanité anti-humaniste, anti-humaine, dans les milieux anglo-saxons totalement emprunts d’esprit d’élection, de prédestination et de messianisme judéo-protestants. Réelle « avant-garde » mondialiste du Mal prête à toutes les barbaries.

Quand je vois l’énorme majorité de la maffia politique et médiatique « française » les aduler (et la gauche pas moins que la droite!), je me dis qu’en France nous sommes vraiment très mal barrés.

D’autant que l’on continue à raconter l’Histoire sans vergogne. L’Histoire, l’Histoire officielle, je le redis encore, est toujours écrite par les vainqueurs qui ne sont pas nécessairement les meilleurs. Mais leur Histoire est toujours la meilleure pour endormir les peuples.

Hier soir, passant devant une télévision allumée, je suis tombé l’espace d’une minute sur les deux énormités suivantes. La première : le gouvernement japonais (sous-entendu : le salaud !) n’a pas répondu à l’ultimatum amerloque. La seconde : rien n’a été fait du côté japonais ( bis repetita) pour chercher à abattre l’avion contenant le malheur pour ne pas dire l’horreur. Et on livre des « témoignages » de pauvres petits vieux japonais sur le sujet ! Honte de rien. C’est je crois en plusieurs épisodes sur une chaîne d’État. Ça m’a suffit.

Enfin, sur le fond, depuis 1945 est-ce que quelque chose a réellement changé ? J’en doute quand j’assiste impuissant à la guerre permanente de l’Empire. J’en doute quand j’apprends que des bombes qui tombent ici ou là, à Gaza par exemple, sont des bombes faites de résidus de combustion nucléaire hautement radioactifs.

J’en doute quand j’apprends (aujourd’hui seulement) que les gringos avaient développé pendant la dite Guerre froide (d’ailleurs pas encore vraiment abandonnée en 2015), dans les années cinquante, un projet de balancer une bombe nucléaire sur la Lune « pour voir comment ça ferait », et pour impressionner populo (toujours le grand spectacle avec eux), projet finalement remplacé par celui (plus pacifique, illusoire et dérisoire) de faire mine d’aller sur la Lune avec l’aide des professionnels des studio hollywoodiens.

Mais avant d’atteindre la Lune, les yanks « savants » les plus dégénérés se sont amusés (ô, je le sais depuis peu) à faire exploser le 9 juillet 1962 une super bombe thermonucléaire dans la stratosphère (Starfish prime), si bien que ces abrutis, ces Docteurs Folamour ont ajouté un troisième anneau magnétique radioactif autour de notre Terre. Un autre anneau dit de Van Allen, un autre anneau infranchissable, à peine d’en mourir irradié à défaut de toute protection suffisante.

Ces trois anneaux sont d’ailleurs la preuve suprême et suffisante pour affirmer, sans grande chance de se tromper, que le « pas de géant » lunaire n’est que du pipeau. Il n’y avait pas plus léger et plus fin, et de forme aberrante pour aller dans l’espace que les cabines Apollo. C’est une chape de plomb de 50 centimètres minimum qui aurait été nécessaire pour éviter les rayons mortels. De même les combinaisons lunaires sont comiques pour affronter les grandes différences de température, les micro-météorites, et le vent (atomique) solaire. Et il ne devrait plus y avoir depuis bien longtemps d’animalcules « revenus des voyages lunaires » pour pousser la chansonnette sur l’air d' »au clair de la Lune » ! Mais j’ai prévu dans parler un jour dans un gros article.

air_war_dresden118 Dresde 13 au 15 février 1945 ; « simples » bombes incendiaires anglaises.

pan2Hiroshima 6 août 1945 ; bombe à fission à l’uranium ; opération menée par trois bombardiers où se trouvaient des « scientifiques » munis d’instruments de mesure ! Au premier plan… une église.

 naga04

Nagasaki 9 août 1945 ; bombe à fission au plutonium. Triste portail japonais.

La bombe atomique est l’expression la plus manifeste de l’imbécillité et de la perversité congénitales humaines. Celles de tous ceux qui, par leur savoir scientifique et technique, se prennent pour quelques surhommes, mais dans le Mal !

À défaut d’évoquer les nombreux lampistes, généralement anonymes, mais tout aussi coupables, voici deux grands criminels de guerre qui ne seront pas convoqués au tribunal de Manhattan Project qui ne siégera jamais.

mj12report.oppenheimer

Oppenheimer, physicien, ashkénaze sioniste, stalinien, mais néanmoins collaborateur d’un régime très anti-bolchévique puisqu’il fut rien de moins que le chef du Projet Manhattan ; il fut également partisan d’empoisonner les réserves d’eau potable allemandes par des produits radioactifs, ce qui finalement ne se fit pas.

Einstein_laughing

Einstein, physicien, ashkénaze sioniste et pacifiste (sic!) qui poussa à la réalisation de la bombe atomique et qui fut également partisan de la destruction intégrale de Berlin, ville même où il vécut un temps.

La bombe atomique est l’expression même de la décadence des “savants” et de la dégénérescence de la civilisation. De la plus extrême barbarie.

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.