Skip to content

RÉFLEXIONS PHILOSOPHIQUES DU JOUR

18 juillet 2015

« Faut pas » confondre la mère maqu’relle avec l’amère Merkel.

Au-delà des questions de pognon, son acharnement anti-hellène, est-ce un hasard pour cette fille de pasteur et « gradée » au sein des Jeunesses communistes de l’ex RDA* ? Elle doit avoir une dent contre les orthodoxes et avoir gardé quelques relents de stalinisme.

* elle a prétendu, la fourbe arriviste, que c’était uniquement pour avoir plus facilement des billets pour aller voir des spectacles. Mais des spectacles dans la ligne. C’est donc doublement bas !

*

Maître-chanteuse !

Paraîtrait que Véronique Samson (et non pas Chanson, ni Chausson) serait une curieuse « artiste lyrique » qui aurait la particularité de chanter à la muette. La Muette qui n’est ni à Drancy, ni à Paris au château que possédait un Rothschild entre les deux guerres, ni encore à Portici, car le rôle-titre réclame d’être mime ou danseuse.

*

La Muette de Portici de Daniel François Esprit AuberOpéra en 5 actes, livret d’Eugène Scribe et Casimir Delavigne – Création à l’Opéra de Paris, salle Le Peletier, le 29 février 1828. L’opéra évoque la révolte du peuple de Naples contre la domination espagnole au XVIIe siècle.

Ouverture :

https://www.youtube.com/watch?v=NOWlP-ctCoc

Acte II, scène 2par l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, direction : Thomas Fulton. L’une des deux scènes de l’opéra fameuses pour avoir été les déclencheurs de la Révolution belge, le 28 août 1830 au Théâtre de la Monnaie. Masaniello : Alfredo KrausPietro : Jean-Philippe Lafont.

https://www.youtube.com/watch?v=my8ypJd-URA).

Masaniello :  Mieux vaut mourir que rester misérable!
Pour un esclave est-il quelque danger?
Tombe le joug qui nous accable,
Et sous nos coups périsse l’étranger!
(bis)

Me suivras-tu?
Pietro :
Je m’attache à tes pas,
Je veux te suivre à la mort …

Masaniello : A la gloire! (bis)

Pietro : Soyons unis par le même trépas.
Masaniello : Ou couronnés par la même victoire
 
...
Masaniello et Pietro :
Mieux vaut mourir que rester misérable!
Pour un esclave est-il quelque danger?
Tombe le joug qui nous accable.
Et sous nos coups périsse l’étranger!
(bis)

* Amour sacré de la patrie,
Rends-nous l’audace et la fierté;
A mon pays je dois la vie;
Il me devra sa liberté.
(etc.)

Masaniello : Songe au pouvoir dont l’abus nous opprime,
Pietro :
D’un séducteur peut-être elle est la victime?
Masaniello :
Ah! quel qu’il soit, je jure son trépas!
Masaniello et Pietro :
Mieux vaut mourir que rester misérable!
Pour un esclave est-il quelque danger?
Tombe le joug qui nous accable,
Et sous nos coups périsse l’étranger!
(etc.)

* Amour sacré de la patrie,
Rends-nous l’audace et la fierté;
A mon pays je dois la vie;
Il me devra sa liberté. (etc.)

– L’opéra en intégralité :

https://www.youtube.com/watch?v=i5XJBOkV0-c

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.