Skip to content

TRISTES ET MINABLES BRANQUIGNOLS

23 avril 2015

Un (supposé) terroriste dont on retrouve une pièce d’identité au pied d’une tour américaine en 2001, un autre (réel) qui “oublie” sa carte d’identité dans une voiture lors de ses crimes en janvier 2015, un autre encore (potentiel) qui pour voler une voiture (sans succès) tue une pauvre fille, se tire une balle dans la jambe et se fait conduire à l’Hôtel-Dieu (le dieu des cathos à l’origine) : décidément, ces agents de Satan puent l’amateurisme. Malheureusement et heureusement à la fois.

Publicités

From → divers

Commentaires fermés