Skip to content

Qui était Andreas Gunther Lubitz ? Par Olivier Mathieu.

27 mars 2015

      On croyait en avoir fini avec l’horreur, au moins pour un certain temps. Les récents attentats de Paris contre Charlie Hebdo, une policière et une épicerie juive, avaient fait une quinzaine de morts.

      Qui est cet Andreas Gunther Lubitz, accusé d’avoir emporté avec lui dans la mort 149 personnes en tout, et donc (macabre comptabilité) dix fois davantage ?

      Après Charlie, quatre millions de personnes avaient défilé dans les rues avec leurs petites pancartes. Si les proportions étaient respectées, il faudrait maintenant s’attendre à une manifestation de quarante millions de personnes…

      Il convient de dire qu’on sait très peu de choses sur ce pilote et que tout ce que l’on va désormais lire sur lui sera à examiner avec beaucoup de soin et de sens critique. Déjà, bien des informations qui circulent sont fausses. On parle depuis des heures d’une fiancée italienne d’Andreas Gunther Lubitz, et je l’annonce, c’est faux : il n’avait aucune fiancée italienne.

      Etait-il déprimé ? C’est la thèse de certains :

http://www.faz.net/aktuell/gesellschaft/absturz-in-den-alpen/germanwings-flugzeugabsturz-wer-war-co-pilot-andreas-l-13507325.html

Qui aurait pu soupçonner le destin de cet homme qui donnait « un si excellent exemple », selon la prestigieuse FAA ?

http://aviation-business-gazette.com/A44/B58/Pilot-Andreas-Guenter-Lubitz-Rheinland-Pfalz-.html

      Quoi qu’il en soit, il me semble que dans l’état de ce que l’on sait actuellement, Andreas Lubitz ferait un curieux « terroriste  islamique », y compris parce qu’il aimait la musique électronique et les « fast food ».

      Sa page Facebook indiquait qu’il appréciait les Burger King, et je doute que beaucoup de musulmans aient de tels (mauvais) goûts :

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:dQv8WBnThSAJ:https://www.facebook.com/andreas.lubitz.3%3Ffref%3Dnf+&cd=1&hl=nl&ct=clnk&gl=hr

      Que resterait-il à dire ?  Ah, peut-être ceci. Andreas Gunther – cet homme actuellement suspecté, à raison ou à tort, d’avoir voué 149 personnes à la mort –  portait, à en croire divers dictionnaires disponibles sur Internet, un nom typiquement juif. La racine du nom « Lubitz » est celle des noms : Luvinsky, Luvish, Luwish, Luvitz, Luvnov, Lubinski, Lubitsch, Lubnov.

      Comment ne pas songer par exemple au cinéaste Ernst Lubitsch, fils d’un tailleur berlinois, Simon Lubitsch, lui-même issu d’une longue lignée de Hofjuden (« juifs de cour »)? Ou encore aux musiciens australiens Emily Lubitz et Jesse Lubitz, qui sont tous les deux juifs? Sur ces musiciens, voyez :

http://www.smh.com.au/entertainment/music/so-many-bright-ways-to-shine-20130104-2c82w.html

Qui s’intéresse à cet aspect de l’origine du nom de «Lubitz» pourra par exemple consulter :

https://books.google.fr/books?id=_dQP4nHgyVUC&pg=PA479&lpg=PA479&dq=lubitz+jewish&source=bl&ots=AOyAeUIgvL&sig=a6LZHWsl0cksTvGqm1dX1TYFWk4&hl=fr&sa=X&ei=nSkUVYSjHcnsapqlgrgC&ved=0CCAQ6AEwADgK#v=onepage&q=lubitz%20jewish&f=false

On pourra aussi cliquer sur cet excellent site de généalogie juive, concernant encore le nom «Lubitz» aux Etats-Unis :

http://www.worldvitalrecords.com/SingleIndexListView.aspx?ix=jewishdata&qt=l&zln=Lubitz

Certes, rien n’indique (au moins pour l’instant) que la religion du co-pilote de l’Airbus ait été la religion juive. Seule une enquête sérieuse, d’ailleurs, pourrait l’établir. En tout cas, il est indéniable que des journalistes ont posé la question de la religion du co-pilote au Procureur de la République de Marseille en personne, et que celui-ci a répondu, selon le Huffington Post que je cite, de la façon suivante : « Je ne sais pas et ne pense pas que ce soit de ce côté-là qu’il faille chercher », a-t-il aussi répondu alors qu’on l’interrogeait sur la religion » d’Andreas Lubitz.

C’est ici :

http://www.huffingtonpost.fr/2015/03/26/andreas-lubitz-copilote-crash-avion-a320-germanwings_n_6946416.html

      Ma foi, en toute pure logique, si Monsieur le Procureur ne le « sait pas », comment peut-il « penser » que ce ne soit pas de ce côté-là qu’il « faille » chercher ? Y a-t-il des « côtés » où il « faut » chercher et d’autres où il ne «faudrait pas» chercher ? Le bon sens indique qu’en démocratie, les journalistes et les citoyens peuvent chercher de tous les côtés qu’ils veulent. Et donc, s’interroger sur la religion d’Andreas Lubitz, ou sur l’origine de son nom de famille, ou sur l’histoire du nom de famille « Lubitz », ne peut qu’être parfaitement légitime.  C’est exactement autant légitime qu’il l’était (et la grande presse n’y a certes pas manqué) de s’interroger sur le fait que les auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo fussent de religion musulmane. Etant bien entendu que l’appartenance d’un terroriste, d’un terroriste présumé, ou même d’un co-pilote suicidaire, à l’une ou l’autre religion, ne doivent pas donner l’occasion d’amalgames. Après l’attentat contre Charlie, on a vu la police française arrêter et interroger un enfant (musulman) de… huit ans !!! Espérons que de telles absurdités n’aient pas lieu si l’hypothèse selon laquelle le copilote de l’Airbus A 320 était juif ou d’origine juive, devait s’avérer.

Olivier Mathieu

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.