Skip to content

SUR LE FRONT DE "L’AVANT-GARDE" (VALLS DIXIT), DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION CHARLIESQUE ET PLUS ENCORE DE L’INTELLIGENCE HUMAINE

22 mars 2015

1/ L’éclipse solaire était antisémite !

(Slate, 20 mars)

Depuis que le pasteur évangéliste américain Harold Camping a annoncé deux fois la fin du monde en mai et octobre 2011, avant d’admettre son erreur, d’autres collègues ont pris la relève.

Pour l’éclipse solaire du vendredi 20 mars, qui coïncide aussi avec l’équinoxe, des sites chrétiens [protestants] ultraconservateurs américains ont déjà quelques idées d’interprétation, rapporte The Independent.

Plus prudent qu’Harold Camping, le pasteur américain Mark Biltz ne donne pas de date pour la fin du monde et préfère analyser l’éclipse de vendredi comme un jugement divin (et politique) : « Quand on regarde où il y aura de l’obscurité, ce sera en Europe du Nord, notamment en Angleterre et en Suède, où l’islam est en pleine ascension et où les opinions anti-israéliennes sont de plus en plus communes. Les Européens devraient en tenir compte », explique-t-il au site WND.

Biltz est un « spécialiste » de la prophétie des « lunes de sang » (il a écrit un livre sur le sujet) : entre 2014 et 2015, il y aura en tout quatre éclipses de lunes (lorsque la lune devient rouge). Après la quatrième « lune de sang » – qui aura lieu en septembre 2015 – Biltz considère que quelque chose de très significatif pourrait arriver. Pour certains, cet extrait de l’Ancien Testament, « Le soleil deviendra obscur et la lune rouge comme du sang, avant que vienne le jour du Seigneur, ce jour grand et glorieux », indique que la fin du monde sera proche, mais Biltz préfère rester centré sur la géopolitique. Il rappelle que la dernière « tétrade » (quatre lunes) a eu lieu en 1967, quand Israël a conquis une partie de Jérusalem après la guerre des Six-Jours.

D’autres experts ne sont pas tout à fait d’accord quant au message de l’éclipse. Alors que Biltz considère que Dieu veut surtout parler aux Européens du Nord, Bob O’Dell, un autre « spécialiste biblique » cité par The Independent, voit les choses autrement. Comme l’éclipse sera totale au pôle Nord, le message divin s’adresse selon lui à l’humanité entière : « Le pôle Nord n’est pas vraiment un territoire qui appartient à une nation ou à un peuple en particulier. C’est donc probablement un message de Dieu au monde entier. »

*

Amen !

2/ Entendu Élie Semoun, l’humoriste ethnique, en conclusion d’un récente entretien au Parisien : « Le public de Dieudonné, c’est une secte ».

Commentaire du 21 mars du site Quenel+ :

Hier, nous vous avions présenté un entretien avec Élie Semoun dans lequel l’ancien comparse de Dieudonné lui adressait une nouvelle fois une vibrante déclaration d’amour.

Enthousiasmés par cette démarche et cette franchise, nous pensions très naïvement qu’Élie tendait la main à Dieudonné et à son univers, puisqu’il reconnaissait faire la même chose que lui.

« Ce que je fais sur scène, c’est ce que lui fait sur scène. »

FAUX !

En réalité, Élie Semoun est bien amoureux de Dieudonné, mais il semblerait qu’il le veuille uniquement pour lui et qu’il refuse absolument de le partager avec son public, les dieudonnistes, qu’il qualifie de « secte ».

Telle l’amante jalouse lorsque son homme salue une autre femme, Élie fait une petite crise que nous espérons simplement passagère !

Bienvenue dans notre secte, Élie ! Tu y seras bien mieux loti que dans celle dans laquelle tu évolues et prospères aujourd’hui, à savoir, la secte du show-baise !

3/ Opération Bordure Protectrice — suite

Times of Israel Staff, 22 mars :

Israël conteste la chanson hongroise choisie pour l’Eurovision.

L’ambassadeur israélien a remis en question les paroles de la chanson hongroise évoquant le nombre de victimes de la dernière guerre avec le Hamas [!!!!!!!!!!!!!!!!!]

Budapest a choisi d’interpréter une chanson en lien avec les conflits armés, intitulée « Des guerres pour rien », dans laquelle l’opération Bordure protectrice a été évoquée.

Un extrait de la chanson interprétée par le trio hongrois Boggie, indique que « les deux tiers des victimes étaient des civils, dont plus de 500 enfants » ont été tués lors du conflit opposant l’armée israélienne au groupe terroriste du Hamas. [sic] Celui-ci est accusé d’avoir utilisé sa population comme bouclier humain, [resic] mais cela n’est à aucun moment stipulé dans la chanson. [reresic]

L’ambassadeur israélien à Budapest, Ilan Mor, a exprimé les réserves de son pays sur la chanson et a demandé ce que le passage soit retiré, selon Ynet.

Un haut fonctionnaire de l’autorité hongroise de régulation a souligné dans une discussion avec Mor que les règles de l’Eurovision empêchent la diffusion de messages politiques, bien qu’Israël n’ait pas été mentionné explicitement.

Ce responsable a assuré que la phrase relative à l’opération Bordure protectrice serait supprimée. [rereresic]

L’ambassadeur israélien a aussi demandé à rencontrer les membres du groupe hongrois Boggie afin de clarifier ses motivations, a rapporté Ynet. [rerereresic]

Israël est représenté par l’ancien candidat de l’émission musicale HaKochav nolad (équivalent de la Nouvelle star) le jeune natif de Paris, [!] Nadav Guedj, qui interprète une chanson intitulée « Golden Boy », qui traite en langue anglaise, [!!] essentiellement de la ville de Tel Aviv. [ce qui n’est pas de la politique comme chacun sait]

L’Eurovision aura lieu en mai à Vienne, en Autriche, suite à la victoire de Conchita Wurst à l’Eurovision 2014 avec la chanson Rise Like a Phoenix. Ce sera la deuxième fois que l’Autriche accueillera le concours après celui de 1967. [grande année du sionisme] La finale est prévue pour le 23 mai prochain.

*

De par ma chandelle verte je viens d’obtenir un extrait de l’entretien entre le représentant des Lumières Éternelles et les censeurs des jeunes antisémites hongrois (que voulez-vous c’est de l’atavisme !) :

Père Ubu. — Eh bien, capitaine, avez-vous bien dîné ?

Capitaine Bordure. — Fort bien, monsieur, sauf la merdre.

Père Ubu. — Eh ! la merdre n’était pas mauvaise.

Mère Ubu. — Chacun son goût.

Père Ubu. — Capitaine Bordure, je suis décidé à vous faire duc de Lithuanie.

Capitaine Bordure. — Comment, je vous croyais fort gueux, Père Ubu.

Père Ubu. — Dans quelques jours, si vous voulez, je règne en Pologne.

Capitaine Bordure. — Vous allez tuer Venceslas ?

Père Ubu. — Il n’est pas bête, ce bougre, il a deviné.

Capitaine Bordure. — S’il s’agit de tuer Venceslas, j’en suis. Je suis son mortel ennemi et je réponds de mes hommes.

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.