Skip to content

POST SCRIPTUM À L’ARTICLE QUI PRÉCÈDE

24 février 2015

J’oubliais de préciser que Hollande, lors de sa soumission annuelle que l’on sait au Crif, a parfaitement résumé la situation : « les juifs sont chez eux en France, pas les antisémites ».

Je traduis la première partie de la phrase : « les sionistes sont chez eux en France », ce que chacun peut constater tous les jours, mais qui devient magiquement un propos « détestable et raciste » quand il est dit par un quidam comme moi. Lors même que le timbré et dangereux Valls définit cette gent, et sous les applaudissements nourris de Botul, sous le terme d' »avant-garde de la République ». L’arrière-garde devant bien se tenir. Ce que, une fois encore, un quidam bien évidemment « détestable et raciste » comme moi, traduit par : « Élus d’essence supérieure ». Et ce que le jésuite François, qui a fait il n’y a pas très longtemps son pèlerinage à Sion, désigne sous le terme de « frères aînés ». Mais est-ce vraiment un compliment quand on sait ce qui arriva à Abel, le cadet ?! Ou alors si s’en est vraiment un, c’est du gratiné !

Je traduis maintenant la seconde partie de la phrase « élyséenne » comme ceci : « les ennemis d’Israël ne sont pas les bienvenus en France ». C’est une véritable déclaration de guerre à l’encontre de, je présume, la majorité des français tant de souches que de greffes ou de surgeons aussi bien anciens que plus récents (maghrébins par exemple). C’est même affirmer à nouveau indirectement que les sionistes sont les vrais maîtres du pays, les intouchables, incontestables et tabous. Je ne délire pas puisque journellement le même Valls ne cesse de répéter que « antisionistes et antisémites, c’est du kif-kif bourricot », et qu’à l’entendre l’antisionisme est une forme plus présentable et plus sournoise de l’antisémitisme. Dernier mot qui veut dire « haine de tout ce qui touche de près ou de loin au Peuple Élu et avant tous à celui de Sion qui à 90% n’a pas une goutte de sang sémite dans les veines mais sort tout droit de la vieille Europe aux immenses contradictions internes, et plus précisément de son limes oriental ».

Ce qui montre bien que ces sionistes du gouvernement nagent dans les contradictions dialectiques et tocs les plus totales.

Ce que je finis de dévider en affirmant que derrière tout ceci il y a un parfait mépris, un racisme à l’encontre de tout ce qui n’est pas sioniste et « socialiste ». Socialiste voulant dire républicain « de progrès », ennemi des attardés comme aux plus belles heures de la dite Révolution française ou du colonialisme qui a gauche fut tout aussi féroce qu’à droite. Par exemple de la lignée de Saint-Just, de Robespierre, enfin de tous ces grands démocrates. Et sur ce sujet Mélenchon (celui qui est là pour nous faire avaler des couleuvres) ne me contredira certainement pas. Enfin c’est toute cette idéologie répugnante de suprémacistes franc-maçons qui justifient aujourd’hui encore les massacres de Carrier, les exterminations de villages entiers de Vendéens et autres Chouans ou supposés tels. Vous savez, cette graine de sous-hommes attardés, agents de la réaction et tout le bazar qui ont bien mérités leurs pogroms, non ?!

Finalement derrière les propos parfaitement agressifs et indignes d’un chef d’État qui normalement est là pour entretenir la cohésion nationale et non diviser le pays et sortir son bile, son venin, sa haine, je crois voir percer des mots qui fleurent bon le colonialisme — comme éduquer « pour leur bien », et dans le sang s’il le faut, les peuplades arriérées — et pire encore : épuration ethnique. Celle autrefois de la Vendée militaire, celle pas si lointaine de tout ce qui n’était pas serbe (mais sans droit à la réciproque serbe), celle aujourd’hui du Donbass, celle de plus d’un demi-siècle de sionisme sur la Palestine.

Il n’y a donc évidemment aucun hasard entre le fait que les mêmes, qui de nos jours encore applaudiraient à l’extermination des mauvais vendéens ou des mauvais prêtres, etc., approuvent l’action des ukrainiens anti-russes et anti-rouges en Novorossia (ouvertement épuratrice chez plus d’un) et bien évidemment lèchent avec délices et soumission abjecte les kippas (pour ne pas dire autre chose) des barbares sionistes. Tout en s’accrochant aux basques de l’Empire qui crée et entretient le terrorisme et ne survit que grâce à ça. Ce pays, à dominante anglo-saxonne et protestante, dirigé par des voyous (héritiers en grande partie de la lie de la société européenne d’antan) qui dans les années soixante pratiquaient encore tout à fait officiellement la ségrégation raciale et bien pire vis-à-vis de tout ce qui n’était pas bien blanc.

Publicités

From → divers

Commentaires fermés