Skip to content

MÉTROPOLITAIN POUR ÊTRE HONNÊTE

21 février 2015

Donc un pauvre homme, un pauvre jeune homme basané n’a pas pu entrer dans une rame du métro parisien à cause de connards de supporteurs rosbifs. Comme assez régulièrement certains peuvent être rejetés de divers lieux pour telles ou telles raisons et qui ne font jamais la une.

Voilà toute la maffia journaleuse, toujours prompte à s’indigner sur l’anodin pour toujours mieux ne pas parler de l’essentiel, en émoi.

Et voici que le Haut-Commissariat de l’ONU pour les Droits de l’homme qui fermement condamne.

Cela frise la non-information et la connerie. Pour ne pas dire l’indécence quand on voit tout ce qui se passe « sans problème » et sans indignation journaleuse ni onutienne sur toute la croûte terrestre.

Personnellement, basané ou non, j’aurais pris la rame suivante de peur de me faire casser la figure par les pochetrons britiches. Et basta !

Je me demande même comment ce fait divers a pu devenir une information nationale et mondiale !

*

Je crois me souvenir d’un imbécile, actuel premier ministre, qui voulait renvoyer les Rroms en Roumanie, j’en vois qui végètent quasiment sur des tas de cailloux ou des décharges publiques. Je crois bien qu’ils sont citoyens européens pourtant, et tout ce qu’il y a de plus indo-européens. Y aurait-il des sous-hommes en-dessous encore des basanés du métropolitain ?

Que disent les journaleux ? Que dit l’ONU ?

*

De mon côté je connais (cela dit, je ne l’ai jamais rencontré) un franchouillard qui vient d’écoper de deux ans de prison ferme parce qu’il prétend, le fou, l’impie, le mécréant, que certaines chambres à gaz ne sont que mythe et magie noire. Quel illuminé ! Quel arriéré ! Quel réactionnaire ! Un de plus en taule pour cette raison ; c’est semble-t-il en Allemagne qu’ils seraient les plus nombreux dans ce cas, d’ailleurs.

Qui s’en émeut ? La valetaille journalistique ?

Je connais (comme on peut connaître un homme public) un vieux politicien accusé de tous les maux pour avoir dit une vérité partagée par un très grand nombre de personnes sensées, à propos de Valls et du Crif.

Qui en rajoute ? La valetaille journalistique.

Garaudy, l’abbé Pierre, etc. il n’y a pas si longtemps. C’est curieux cet acharnement sénilophobe (tiens ! avec mon « phobe », voilà que je me mets à parler novlangue)?

Je connais quelqu’un, un écrivain abondant (qui publie beaucoup, pas qui abonde dans le sens de la répression), qui pour une phrase « malencontreuse » et pas même délictueuse, a dû quitter la France et tout confort sans doute à vie, et qui est édité comme il peut. (Exil que sera probablement amené à subir, lui aussi, dans les années à venir, le fou (sic) précédemment évoqué.)

Au moment des faits, qui en a rajouté dans l’ordurerie ? Et qui en rajoute encore, sinon cette même caste de médiateux fienteux ? Et l’ONU s’est-elle émue ?

Ceci au pays droitsdelhommesque !!! Quelles risibles et tristes pantalonnades d’une nation (sic) totalement décatie et amorphisée !

*

Pour m’en tenir juste à notre continent, là-bas vers l’Est de l’Europe des gens courageux osent affronter l’Empire. Refusent ses diktats, sa déliquescence barbare. De tristes individus soutenus par l’Europe du pognon ont ouvert la chasse aux « popofs », y compris les civils comme de juste ! Et l’on entend même dans leurs rangs parler d’épuration ethnique ! Ce qui est arrivé en Yougoslavie n’a pas suffi. 

Qui n’en fait pas une information quotidienne, qui ne dénonce pas et ne redénonce pas ce scandale ? Cette même chienlit journaleuse qui nous parle d’une mésaventure sans intérêt, et surtout sans conséquence, d’un quidam basané qui demain retournera à son néant spectaculaire.

Que dit l’ONU…  » le machin », comme disait De Gaulle ?

Publicités

From → divers

Commentaires fermés