Skip to content

BRÈVES

12 février 2015

Suède "grande démocratie occidentale" :

Mieux qu’en Grèce et la Troïka des ignobles, mieux qu’un chef de Cabinet de chiottes pas même élu, comme en Italie il n’y a pas très longtemps…

Ces derniers temps, la maffia unie de sept partis politiques (officines politicardes partisanes déliquescentes) a trouvé la solution : leur "union sacrée" face à la montée d’un parti dit "populiste" dans le pays.

Ils ont aboli la dernière part d’ultime illusion "démocratique" et pris l’engagement "officiel" d’agir comme un seul (sous-)homme en se soutenant les uns les autres, quoi qu’il arrive, ceci afin de demeurer majoritaires tous ensemble, en premier lieu au sein du Parlement.

Et ceci, pour commencer, sur une période de huit ans !!!

Comme dirait l’autre : "la démocratie est faible et à ses limites".

Les limites sont connues : 1/ rester dans les clous, dans le même jeu et ne pas déroger, sans même parler de ne pas révolutionner ou imposer d’autres constitutions ; 2 / rétablir à chaque fois que possible la meilleure forme "démocratique" : la dictature et le totalitarisme, forme suprême de la "démocratie" représentative bourgeoise. Comme en temps de guerre (guerre bien utile et "reconstituante" pour tous ces salopards de la crise permanente capitaliste).

Les partis sont-ils vraiment différents des maffias et des franc-maçonneries ?

Comme quoi on voit bien qu’il n’est pas question de démocratie, même représentative, mais de bien autre chose de la part de la bourgeoisie et de la finance internationale !

*

Grèce : bon départ. Et d’une, l’équivalent d’EDF, en voie de privatisation, va être renationalisé. La nation n’aurait plus possédé de l’électricité nationale que le non-rentable, le plus cher à entretenir, etc. Et de deux, les dirigeants grecs vont tout faire pour lâcher les minables de la dite Europe, tout en restant (fin du fin) dans l’euro, et se tournent ouvertement vers la Russie et la Chine en vue de développer des échanges commerciaux.

Ce qui est bien aussi pour nous tous, prisonniers de l’Empire et de ses larbins.

Bien joué Vieille Taupe !

Mais ils vont en avoir des bâtons dans les roues ! Je crains pour eux des provocations diverses… voire des assassinats…

*

Autre bonne nouvelle : c’est Poutine, plus fort que Merkel (ne parlons pas de l’ectoplasme élyséen) qui semble mener le jeu et les débats à propos de l’Ukraine. C’est également tout bon pour les ukrainiens et les donbassiens (ou novorossiens) en particulier, et pour nous tous de la vieille Europe.

Publicités

From → divers

Commentaires fermés