Skip to content

GROS TITRES DU JOUR

27 janvier 2015

Nantes — Avis aux amateurs !

La maison fatale en vente.

La maison où Dupont de Ligonnès (au fait, qu’est-ce qu’il devient de ces temps-ci ?) a assassiné sa femme, ses quatre enfants et ses deux chiens est en vente (ou à nouveau en vente, car je crois qu’elle avait déjà été vendue).

Enfin, de l’émotion !

Fantômes et frissons garantis.

***

Tel-Aviv (ou « tel à vif », comme on veut) — On apprend que le livre bien connu de Marguerite Donnadieu : Auschwitz Mon Loulou*, devrait faire l’objet d’un film péplum à très gros budget, financé à part égale entre le FMI et des fonds, tant publics que privés, sionistes propres (c’est l’expression, je n’y peux rien). Celui-ci serait mis en chantier très prochainement entre deux exterminations de palestiniens.

Projet de longue date, sa réalisation fut tout d’abord confiée à Max, Gérard, Houry Tannenbaum dit Gérard Oury, l’inoubliable réalisateur de Rabbi Jacob, puis malchance, dans un second temps à Claude Berel Langmann dit Claude Berri, le également inoubliable réalisateur et scénariste de Uranus, adaptation de l’ouvrage sulfureux éponyme de Marcel Aymé.

Enfin, comble de malchance, le choix s’est finalement reporté sur Jean-Paul, Adam Mokiejewski dit Jean-Pierre Mocky qui, lui, n’est pas encore mort. Mocky l’autre inoubliable réalisateur… euh… de… ah, oui, c’est vrai, de Un Drôle de Paroissien, La Grande Lessive, Le Roi des Bricoleurs, Le Piège à Cons ou encore de Divine Enfant et Tu es si Jolie ce Soir.

Souhaitons-lui bien sincèrement de survivre à ce choix si risqué.

Enfin… Cocorico ! Mais pourquoi un réalisateur français me direz-vous ? Parce que la communauté sioniste de France serait la plus importante des pays d’Europe. Une sorte de reconnaissance, ou de remerciement de devoir vivre avec.

Ce grand film, qui devrait comporter sept longs épisodes, serait tourné dans la proche banlieue de Jérusalem et en divers lieux de la Palestine occupée. Ainsi, pour les décors de tueries « pour de vrai et pas pour du beurre », il est prévu d’attendre de prochains bombardements de Gaza ou de prochains abattages hyper casher en Cisjordanie en peau de chagrin.

On nous dit enfin que Emmanuel Valls aurait participé au scénario, œuvre collective de tant et plus de grands talents tant internationaux qu’hexagonaux tels : Zemmour, Houellebecq, Botul…

Emmanuelle Riva souffrance, ne devrait pouvoir assurer, et assumer le rôle titre, celui-de la chambre à gaz. Eiji Okada en plein tournage de Hiroshima II, ou le Retour, serait également absent et céderait sa place à l’irremplaçable Gérard Depardieu dans le double-rôle (réclamant un très grand talent de composition) du pommeau de douche et du tortionnaire nazi.

Je précise bien : Gérard Depardieu, le père, mais pas le fils et encore moins l’esprit saint. Et bien évidemment pas le nègre à chaperons** bien connu, et antisémite notoire Dieudonné, car celui-ci et en ce domaine, a déjà donné à Dieu.

***

* Merci à Pierre Desproges.

** Qui ne connaît pas la célèbre chanson armoricaine : Ils ont des chaperons, / Vive la Bretagne, gneu ! / Ils ont des chaperons, / Vivent les bretons !… ?

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.