Skip to content

JE SUIS CHARLIE POGNON !

26 janvier 2015

Le cours de Charlie flamme à la Bourse tout pendant que des salauds font chuter les prix. Dreyfus, ce bon petit capitaine d’industrie, s’en indigne.

*

Une nouvelle preuve que Charlot était devenu un vrai torchon et que ceux qui le dirigent encore sont des minables : tout ce qui se passe autour, et ce commerce indécent et sordide que le dernier numéro a généré tant du côté de la feuille que du côté des simples quidams.

Pour le commerce charlien voir un précédent article. Pour le reste, voici :

Alors que dès l’attentat, les enchères s’étaient envolées sur E.Bay pour de précédentes éditions, mais que Le Bon Coin refusait les annonces concernant le dernier numéro à paraître…

Et tandis que des plaisantins proposent sur E.Bay le dernier numéro de Charlie Hebdo à des prix astronomiques ( 999.999 euros, 75.000 euros, 25.000 euros avec une partie (laquelle ?) à revenir au torchon, etc.)…

Que des gagne-petit, finalement bien peu au niveau de la France (le 14, ils étaient un bon demi-millier sur ce même E.Bay) proposent l’œuvrette n°1178 à des prix allant de quelques euros à une quarantaine, pour un prix de vente en kiosque de 3 euros…

Que de plus rusés proposent des versions « papier » pirates depuis la France pour des prix allant jusqu’à 600 euros, en achat immédiat et « livraison gratuite »…

D’autres (les salops !) cassent réellement les prix en proposant une copie numérique (de qualité technique moyenne dit-on), une édition pirate en PDF, version intégrale en seize pages couleurs, pour un prix oscillant entre 1 et 6 euros.

Et d’autres enfin (totalement irresponsables !) proposent gratis, la copie numérique pirate du torchon signé « par les rescapés de l’attentat » (ou prétendus tels) sur plusieurs sites de téléchargement illégal. Attention, à ne pas confondre avec la possibilité de télécharger Charlie Hebdo sur son site et à la condition de s’abonner !

De tout ceci, je retiens quelques phrases pour le moins « historiques » d’un incertain Christophe De Scène ou de Loir, secrétaire général de Reporters sans Frontières (sauf celle du profit), interrogé ces jours derniers par l’agence officielle A.F.P. :

— Il est navrant qu’à peine Charlie Hebdo en kiosque quelqu’un fasse circuler un PDF illégal […] Ce qui se passe sur eBay […], c’est absolument indécent…

Le téléchargement illégal, c’est de l’humour ! Mieux encore, comme disaient les vrais anars d’il y a un siècle : c’est de la reprise individuelle !… Qu’est-ce que la propriété… capitaliste, déjà ?

Et cette autre perle, morceau d’anthologie :

— C’est toujours dommageable pour un journal, dans l’absolu, et pour Charlie en particulier qui a besoin d’argent après la tragédie subie.

Qu’on m’explique le rapport qu’il y a entre la mort de douze personnes (si talentueuses ou prétendument talentueuses qu’elles eussent été, mais nul n’est irremplaçable) et un tel besoin d’argent ?

Et où se situe réellement l’indécence… ?

Enfin, comme chantait l’autre :

Pour que le voleur rende gorge, / Pour tirer l’esprit du cachot, / Soufflons nous-mêmes notre forge, / Battons le fer quand il est chaud !

Ou encore : Du passé faisons table rase !

Non ?

Mais, je viens de comprendre les charlots, rapaces et même pingres en plus, sont pour la liberté d’expression payante, pas celle de la rue ; et pour les rapports marchands capitalistes.

Si vous aviez eu un peu d’honneur et d’intelligence c’est gratos que devrait circuler ce numéro, en tract (personnellement je m’en serais tenu à sa une qui me suffit amplement ! le reste devant être « à lavement »). Quitte à définitivement casser votre « outil de travail » (chronique d’une mort attendue et quasi annoncée). En apothéose. Mais vous êtes réellement des minables et des médiocres. Et vous auriez dû refuser tout aide de l’État depuis le début. Pignoufs de l' »extrême-gauche », pas libertaires pour deux sous, mais gros beaufs du pognon. Gros intolérants, bêtes, haineux, sionistes, mondialistes, anti-arabes et anti-musulmans. Minables. Décadents. Honte à vous !!!

En toute logique, Louis Dreyfus [ne riez pas!], l’actuel patron de L’Immonde, sous-titré Le Beau Monde, feuille également bien mal en point, a déclaré : C’est la consternation. On le comprend bien !

Finalement, seule information qui vaille : Méfiez-vous des escrocs.  » Il n’y a pas de collecte de rue pour Charlie Hebdo ! Attention aux crotales qui profitent. [sic!] Le mieux est de vous abonner…  » a diffusé, il y a quelques jours sur Internet, le médecin de service et chroniqueur de ce grand journal mondial (pour une heure)… que dis-je : mondialiste !

Publicités

From → divers

Commentaires fermés