Skip to content

Lassana Bathily, "musulman malien", héros de la prise d’otages de Vincennes

10 janvier 2015

Alors qu’on apprend que ce seraient quatre personnes qui seraient mortes dans la prise d’otages de l’épicerie casher, voici une reprise quasi in extenso d’un tout récent article sorti sur le site de L’Express.

 » Il est sans conteste l’un des héros de la journée de vendredi. Lassana Bathily, salarié de l’épicerie porte de Vincennes dans laquelle Amedy Coulibaly s’était retranché avec des otages, a eu le réflexe de protéger la vie des autres avant la sienne. Plusieurs témoins ont en effet expliqué que l’homme les avait cachés dans la chambre froide de l’Hypercacher. 

« Je suis descendu au congélateur, j’ai ouvert la porte, il y a plusieurs personnes qui sont rentrées avec moi. J’ai éteint la lumière et le congélateur (…) Je les ai mis dedans, je leur ai dit: ‘Vous restez calmes, moi je sors.’ Quand ils sont sortis ils m’ont félicité », a raconté Lassana Bathily, encore sous le choc de la journée, à BFM TV.

Le nombre exact de personnes cachées par le salarié de l’Hypercasher n’est pas connu. Malik Yettou, conseiller municipal à Saint-Maurice (Val-de-Marne) a évoqué « six personnes avec un bébé ».

BFM TV a évoqué une quinzaine d’otages « cachés ». Une chose est sûre: le geste de Lassana Bathily a protégé les vies de nombreuses personnes. Un acte de bravoure salué unanimement sur les réseaux sociaux. Dans le difficile contexte national, trois jours après la tuerie à Charlie Hebdo, cet épisode est d’autant plus symbolique que le héros du jour est un « musulman malien », comme l’a noté BFM TV.

Un salarié du Hypercacher s’est lui aussi illustré vendredi. Il s’est échappé par une sortie de secours, malgré les menaces du terroriste, pour donner un précieux « cadeau » aux forces de l’ordre. Il s’agissait des clefs du rideau de fer nécessaire [à la fermeture] du magasin. […] »

Publicités

From → divers

Commentaires fermés