Skip to content

QUELQUES PROPOS EN RAPPORT AVEC L’ACTUALITÉ

9 janvier 2015

J’apprends incidemment que le preneur d’otage de ce jour qui, me dit-on également aurait mal fini, aurait été reçu en 2009 par Sarközy.

Le monde est vraiment petit.

Ne fait pas bon le rencontrer lui non plus. Je pense ici à Khadafi qui également l’avait rencontré et même financé.

Ce que je constate en première approche est que ces hommes perdus, de milieu populaire souvent en difficulté économique (pas tout à fait comme Botul et Ou-est-le-bec), ne sont que le produit de notre époque. Les mots que j’ai en tête, ce sont désespoir, « vie de merde » comme disent certains, recherche d’une dignité mais avec les moyens du bord, sans culture ni vraie éducation : la violence folle.

En attendant, qui a fait venir tant et plus d’immigrés en France sinon la droite et la gauche, depuis des années ? Ils ne se remettent jamais en cause ceux-là. Et vivent très bien. A-t-on donné à tous ces immigrés et aux générations qui ont suivi, puisque on les avaient accueillis, puisque l’État les avait accueillis, de quoi vivre décemment, de quoi s’intégrer, a-t-on fait en sorte urbainement parlant, de mêler intelligemment les nouveaux venus aux autochtones ?

N’a-t-on pas au contraire créé tous les éléments propices à ce qui se vit depuis des décennies dans des banlieues devenues inévitablement des zones de non droit et de tous les trafics (étant entendu que le plus grand trafic est quand même celui orchestré par la finance internationale sur le dos de tous) ?

Que font nos dirigeants pour reprendre en mains les commandes de notre pays au sein de l’Europe ? Quand vont-il cesser de faire la cour à l’impérialisme américain et au sionisme ? Quand existera-t-il une réelle liberté d’expression pour tous et non pour certains qui se croient alors tout permis ? Quand arrêtera-t-on de subventionner des associations petites-blanches dévoyées vides d’adhérents, qui ne représentent qu’elles-mêmes et certainement pas l’Homme en son ensemble et sa diversité.

Non, je ne suis pas loin du sujet, je suis en plein dedans. On est arrivé à un point où tout est verrouillé, dans les partis, dans les entreprises, les media et tout le reste, je ne veux même pas dire par la bourgeoisie, mais par une caste d’individus qui au-delà de différences illusoires sont tous ou pour le plus grand nombre, au fond d’eux-mêmes, adorateurs du même Veau d’Or, du même mondialiste, américanophiles et russophobes, sionistes et anti-musulmans. Et ceci de l’extrême-droite à l’extrême-gauche.

Quand arrêtons-nous de voir, jour après jour, et dans tous les media, toujours les mêmes médiocres et haineux, les mêmes têtes à claques va-t-en-guerre et pousse-au-crime du genre de cet imbécile heureux, friqué à vie, raciste, sioniste anti-musulman ? Et plumitif nullissime :

 salaud

Regardez-le ce pitre abject… cet Élu adorateur des massacres de Gaza, se rengorger d’immondices.

On en a soupé !!!

Soupé de toute l’engeance politico-médiatique, d’être pris en otages, de compter pour du beurre (cf. un certain référendum), d’être finalement humiliés, ravalés au rang de non-êtres par ces salopards qui n’ont rien d’humain et qui sont une injure permanente au pays.

Donc pour conclure… je répète encore une fois : je ne suis pas Charlie, cette feuille sioniste, donc raciste, colonialiste, suprémaciste, etc. À gerber !

Publicités

From → divers

Les commentaires sont fermés.